Alpes-Maritimes : la banque alimentaire peut compter sur la générosité des citoyens

Pendant deux jours, on peut faire ses courses pour quelqu'un d'autre / © JOHANNA LEGUERRE / AFP
Pendant deux jours, on peut faire ses courses pour quelqu'un d'autre / © JOHANNA LEGUERRE / AFP

La grande collecte nationale pour les plus démunis, qui avait lieu les 29 et 30 novembre, s'est soldée par une augmentation de 18,5% des dons dans le département. Ce sont 370.000 repas supplémentaires qui pourront être distribués.

Par Véronique Varin

Des gilets jaunes au mouvement de grève qui débute le 5 novembre, le climat social est plutôt difficile en France. Mais au vu du bilan provisoire de la grande collecte annuelle de la banque alimentaire des Alpes-Maritimes, les 29 et 30 novembre, force est de constater que les citoyens n'ont pas mis leur générosité en berne.

Depuis l'année dernière, les dons des particuliers ont augmenté de près de 18,5 % pour atteindre les 185 tonnes de produits récoltés à l’entrée des magasins. Dans le partenaire, cela permettra aux associations partenaires de la banque alimentaire de distribuer 370.000 repas supplémentaires.
Grâce à cette grande collecte annuelle, organisée dans tout le pays, les banques alimentaires reconstituent une grande partie de leurs stocks. Il s'agit là de produits dits secs (pâtes, conserves, café, sauces...) et de produits d’hygiène (savon, gel douche, shampooing, couches, rasoirs...), qui font tant défaut à ceux qui n’ont pas de moyens.

10 à 15% de la distribution annuelle

Pour la banque alimentaire des Alpes-Maritimes, la grande collecte nationale représente entre 10 et 15 % de ce qu’elle distribue. Pendant ces deux jours, l'association a pu compter sur l'aide de 1.000 bénévoles, répartis dans 82 magasins. 
À l'heure actuelle, d’autres dizaines de bénévoles procèdent au tri des produits récoltés. C’est un énorme travail, indispensable, qui va prendre deux à trois semaines.

Pour les produits frais, l'association compte sur l’approvisionnement financé par l’Europe et celui financé par l’Etat.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus