Antibes : Marineland invite les internautes à choisir un prénom pour ses trois oursons

Ces bébés ours polaires sont nés entre Noël et le jour de l'An dans le plus grand parc animalier marin d'Europe. Les triplés pèsent désormais près de 20 kilos chacun, et il est temps de leur trouver un prénom, les internautes sont invités à donner leur avis.
Ces oursons n'ont pas encore de nom.
Ces oursons n'ont pas encore de nom. © Marineland / / Duncan Versteegh
Ils sont nés juste avant Noël à Marineland, le zoo marin d'Antibes.
 
Des petits ours polaires nés des amours de Flocke ( la femelle) et Raspoutine (le mâle). La naissance a été 100% naturelle, précise le directeur zoologique du parc, Damien Montay.
 
Un des trois oursons et sa mère Flocke.
Un des trois oursons et sa mère Flocke. © Marineland / Elsa Carausse

A la naissance, ils pèsent 500 grammes, n'ont pas de fourrure, ils ont les yeux fermés, ils sont sourds, et ils têtent et ils dorment.

Des triplés, c'est extrêmement rare, cela représente 2,4 % des naissances donc c'est un événement. Souvent, l'un des oursons ne survit pas car la mère n'a pas toujours assez de lait pour les trois donc c'est exceptionnel !

nous indique t-il par téléphone. Pendant plusieurs semaines, les oursons et leur mère ont été suivis dans leur tanière par caméra, car pendant l'hiver, tout ce petit monde s'isole. Mais au bout de trois mois, les bébés accompagnent leur mère dehors, et c'est ce qui s'est passé le 16 mars dernier. Les animaux se sont déconfinés !
 

Un prénom à déterminer

 Aujourd'hui, les oursons ont plus de 4 mois et ils pèsent 20 kilos.
Ces oursons auront bientôt un prénom.
Ces oursons auront bientôt un prénom. © Marineland /Elsa Carausse

Alors quel prénom pour ces boules de poils?
Depuis jeudi dernier, les internautes sont appelés à la rescousse. 
Chaque ourson a son caractère,  explique Damien Montay, et les soigneurs ont fait une présélection. Il y a deux mâles et une femelle : Indiana ou Matoskah, Yuma ou Tekea, enfin Tala ou Kaya ? 
 
Les soigneurs ont présélectionné des prénoms, aux internautes de choisir.
Les soigneurs ont présélectionné des prénoms, aux internautes de choisir. © Marineland / Elsa Carausse

Chaque prénom a une origine amérindienne.

Ce que l'on veut mettre en avant, c'est qu'il y a de moins en moins de banquise, et l'ours blanc redescend de plus en plus dans les terres. Les Améridiens le savent, il n'y a pas que les Inuits. On croise l'animal dans la toundra et pas simplement dans les territoires de glace. Damien Montay.


Il ne reste plus qu'à se connecter sur le site suivant : https://story.tl/prenoms-oursons.  Les prénoms seront annoncés sur la page Facebook du parc le 11 Mai 2020.
 
Pour l'heure, le parc est fermé depuis le 15 mars suite à l'épidémie de Covid-19 et il le restera au moins jusqu'au 30 juin. A ses nombreux détracteurs, Marineland répond qu'il est engagé dans des travaux de recherche et de conservation des ours blancs avec l'association Polar bears international. Toutes les observations concernant les bébés sont transmises pour enrichir les données.
L'ourson découvre son univers.
L'ourson découvre son univers. © Marineland / Elsa Carausse

Les ours blancs sont par ailleurs l'objet d'un plan d'élevage européen en captivité.  L'animal est considéré comme  "vulnérable" par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Il en resterait environ 26.000 dans le monde.
 
L'ourson a un peu plus de 4 mois.
L'ourson a un peu plus de 4 mois. © Marineland / Elsa Carausse

Objectif : qu'il y ait dans les parcs une population diversifiée sur le plan génétique en cas de disparition dans le milieu naturel. Les ours blancs ne disparaîtraient pas, ils pourraient être réintroduits.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature