Antibes tourne le dos... aux dos d'âne

La commune d'Antibes a décidé de ne plus poser de ralentisseurs sur son territoire. Face aux critiques contre ce dispositif, elle va se trouver vers d'autres solutions pour réduire la vitesse sur les routes.

Un dos d'âne à Antibes.
Un dos d'âne à Antibes. © France3cotedazur
10 petits centimètres de surrélévation de la chaussée, et une pluie de critiques. Transports en commun, services de secours et simples usagers sont nombreux à pester au quotidien contre les dos d'âne, de plus en plus nombreux aussi à les critiquer ouvertement.

A tel point que la ville d'Antibes, qui compte à l'heure qu'il est 172 ralentisseurs sur son territoire, a décidé de changer d'option. Fini les dos d'âne pour inciter les automobilistes à lever le pied, la ville va se tourner vers d'autres solutions.

Antibes dit stop aux dos d'âne ©France 3 Côte d

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité