Examens 2018
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

L'enseignement multilingue du Centre international de Valbonne

Les élèves du Centre international de Valbonne bénéficie d'un enseignement bilingue et biculturel / © France 3 Côte d'Azur
Les élèves du Centre international de Valbonne bénéficie d'un enseignement bilingue et biculturel / © France 3 Côte d'Azur

Dans la foulée du projet de Pierre Laffitte, le Centre international de Valbonne s'est construit en 1978 dans la technopole de Sophia Antipolis. L'établissement s'intègre parfaitement au sein du pôle compétitif, car il offre une ouverture sur le monde avec l'apprentissage des langues étrangères.

Par Quentin Corcelle

Construit en 1978, le Centre international de Valbonne est un des établissements de la technopole de Sophia Antipolis. Le centre de formation propose l'apprentissage de plusieurs langues étrangères telles que l'anglais, l'allemand, l'italien, l'espagnol, le russe ou même le chinois. Un enseignement qui se révèle être un véritable argument dans un pôle de compétitivité comme celui de Sophia Antipolis. Selon Pierre Laffitte, l'enseignement plurilingue aurait permis "d'attirer des grands groupes beaucoup plus facilement".


Le biculturalisme mis en avant


Plus que le bilinguisme, le proviseur de l'établissement Eric Petit met en avant le biculturalisme de ses élèves. Avec notamment des études d'oeuvres dans les différentes langues proposées, l'établissement espère transmettre plus que la simple langue à ses élèves. Cet enseignement peut séduire des groupes internationaux. En effet, l'approche multiculturelle qu'auront les élèves au sortir d'études bilingues et biculturelles peut s'avérer cruciale pour les géants de l'innovation, toujours en quête de nouveauté.

Au-delà des considérations des grands groupes de la technopole, c'est surtout une chance pour les 2300 élèves du Centre international, qui apprennent en découvrant le monde sous différents aspects. "C'est un mélange de culture vraiment incroyable, chaque personne représente un pays à sa manière", explique Badr Ait-Ammar, élève de 4ème au Centre international.

A lire aussi

Sur le même sujet

Un nouveau lieu de culte musulman va être construit à Nice

Les + Lus