• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Jean Leonetti, président par intérim des Républicains, veut l'élection du nouveau président à la rentrée prochaine

Jean Leonetti, maire LR d'Antibes, est le président des Républicains par intérim après la démission de Laurent Wauquiez. / © Vincent Isore/IP3 / MAX PPP
Jean Leonetti, maire LR d'Antibes, est le président des Républicains par intérim après la démission de Laurent Wauquiez. / © Vincent Isore/IP3 / MAX PPP

Le maire d'Antibes, propulsé président par intérim des Républicains après la démission de Laurent Wauquiez, a annoncé sur France 2 que la nouvelle direction du parti serait élue en septembre-octobre prochain. Il précise qu'il ne croit pas en une direction collégiale d'ici là.

Par Catherine Lioult

Jean Leonetti, maire d'Antibes et président par intérim des Républicains après la démission de Laurent Wauquiez, ne souhaite pas organiser une élection du nouveau président du parti avant septembre-octobre.
C'est ce qu'il a expliqué sur France 2 dans l'émission des Quatre Vérités.
 


Les statuts prévoient un scrutin "dans les cinquante jours au moins et soixante-cinq jours au plus après l'ouverture de la vacance", soit au mois d'août, ce qui pour Jean Leonetti, n'est pas la meilleure période. Pour lui, le nouveau président doit être élu à la rentrée, le temps de faire émerger des idées.
 

Une direction collégiale : on ne sait plus qui fait quoi


Interrogé sur l'idée d'une direction collégiale, il a estimé que dans ce cas de figure "on ne sait plus qui fait quoi".
 

On a vécu ça dans le passé, après la démission de Jean-François Copé, ça a fini dans la confusion, et finalement ça n'a pas apporté de la clarté, c'est une mauvaise idée


critique Jean Leonetti, qui précise par ailleurs qu'il n'a pas l'intention de faire un intérim de 10 ans, et qu'il ne sera pas candidat sur ce poste.
Selon lui,
 

Le parti peut mourir si on ne pense qu'à des personnes et qu'on oublie les idées, si on ne pense qu'à une thématique et qu'on oublie le problème général de tous nos citoyens.


Jean Leonetti  salue par ailleurs  la "démarche intelligente et pragmatique" du président du Sénat Gérard Larcher qui réunit ce mardi à Paris plusieurs hiérarques de la droite et du centre.
 

Selon lui, elle "pose la question en terme de territoires" et est "complémentaire de la démarche de la reconstruction du parti".


Voici l'intégralité de l'interview de Jean Leonetti sur France 2 :
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Jérôme Viaud (06), maire de Grasse revient sur la dégradation de sa permanence

Les + Lus