Bannière résultats municipales

Municipales à Valbonne : Joseph Cesaro, le candidat écologiste élu avec 45,5 % fait exception dans les Alpes-Maritimes

Arrivé en tête au premier tour, Joseph Cesaro est élu avec 45,5 % des voix. Il est suivit par Christophe Etoré, maire sortant qui récolte 28,9% des voix et de Marc Daunis (25,6% des voix).

© France Télévisions

Inconnu de la vie politique, l'écologiste Joseph Cesaro récolte 45,5 % des voix et devient maire de Valbonne. Il devance le maire sortant Chirstophe Etoré (divers centre) et l'ancien maire Marc Daunis (divers gauche).

 

Je crois qu'on a répondu à beaucoup de questions des valbonnais on va pouvoir commencé à travailler.

Joseph Cesaro, élu maire de Valbonne.

© France Télévisions

Tous les résultats à retrouver sur le site de franceinfo.

Le débat du second tour :

Lors du débat organisé par France 3 Provence Alpes Côte d'Azur, l'urbanisation a occupé plus de la moitié du temps de parole des candidats au second tour de l'élection.

Joseph Cesaro, candidat écologiste arrivé en tête au premier est le premier à revenir sur les résultats en évoquant son étonnement : "Un peu surpris oui mais j’ai mené mon combat avec conviction rigueur et détermination et je crois que la division et l’inaction à la mairie pendant 18 mois fait que les Valbonnais ont eu envie de tourner la page".

Réplique qui vise directement le maire sortant Christophe Etoré (divers centre). "Cette élection a eu lieu dans un contexte très particulier. J’avoue que le résultat décevant pour moi mais en même temps encourageant parce que je me retrouve en deuxième position" précise-t-il.

Avant de reconnaître :

"J’y vois aussi la trace de l’échec de projets qui ont été mal préparés comme des programmes de logements ou le centre commercial Open Sky qui a été rejeté massivement par la population".

Christophe Etoré

"Je les ai approuvés à un moment donné, en politique ça n’empêche pas que le temps passant, les évolutions ayant été constatées on peut remettre en cause ce qu’on a pensé. Si on parle du projet Open Sky il a été pensé il y a de nombreuses années et depuis la situation de Sophia-Antipolis a beaucoup évolué".

Marc Daunis, troisième candidat et dernier à prendre la parole revient lui aussi sur le contexte du premier tour : 

"Dire que le résultat me réjouit serait mentir, par contre cette sensibilité aux questions écologique que je partage j’y étais sensible… on a un contexte qui a faussé en partie le scrutin mais il y a des messages qu’on doit entendre".

Marc Daunis

Christophe Etoré et Joseph Cesaro lors du débat avec la journaliste Nathalie Layani.
Christophe Etoré et Joseph Cesaro lors du débat avec la journaliste Nathalie Layani. © France Télévisions

Open Sky, horizon bouché pour le centre commercial

Le projet du centre commercial très contesté Open Sky a pris une place très importante dans les échanges entre les candidats, tous opposés aujourd'hui au projet à des degrés divers.

Marc Daunis essaie de relativiser sur la crainte des électeurs liée à l'urbanisation de Valbonne : "Une crainte de ce qui a été appelé le béton ça peut paraître paradoxal dans la commune la plus boisée du littoral et depuis 20 ans je me bats pour préserver cet équilibre harmonieux de la première technopole d’Europe".

De son côté Joseph Cesaro parle, et c'est plutôt rare, de lui :"Je crois que le fait d’avoir eu 33 % et d’être en tête rassure les Valbonnais. Néanmoins je crois qu’ils avaient envie de mieux me connaître. Sincèrement je n’aime pas trop me mettre en avant mais j’ai dû montrer à mes concurrents que je ne suis pas un novice".

"Ma candidature s’est appuyée sur le fait que la majorité des gens trouvaient que les grands projets qui ont été proposés ne leur correspondaient pas et ne correspondait pas au territoire".

Joseph Cesaro

"Ils ont été arrêtés mais il y en a beaucoup d’autres en ligne de mire parce que le PLU prévoit 1700 constructions de logement dans les 10 ans", il est coupé par Marc Daunis : "Vous avez trouvé ça où" lance l'ancien maire à propos de ce chiffre. Il faudrait 10 projets comme le Sartoux pour arriver à votre chiffre rappelle la journaliste Nathalie Layani qui anime le débat. "J’ai été le seul porteur au premier tour de la remise a plat du PLU. Depuis, mes concurrents ont tous verdit leur programme" affirme Joseph Cesaro.

Construction de logements ?

Marc Daunis insiste sur la nécessité de la consolidation de l’activité de la technopole et la construction de logements diversifiée. Christophe Etoré précise : "Le promoteur du complexe commercial a les reins solides, le permis ne prévoit pas de logements et le PLU actuel non plus. (...) Le promoteur est prêt à revoir ce projet de la ZAC des Clausonnes à la baisse". 96 000 m2 sont affichés sur le permis selon lui.

Joseph Cesaro : "remercie monsieur Ettore d’avoir mis un frein à la vente de certains terrains…"  il est coupé par Christophe Etoré : "Ce que vous appelez l’immobilisme peut-être".

Marc Daunis rappelle que : "C’est un sujet qui est très important pour les finances communales. Si le promoteur le met en œuvre nous n’avons aucun moyen légal de le bloquer". Il ajoute qu’on ne peut pas écarter la situation de l’emploi d’un revers de main : "Pour la première fois en 2020 Sophia va perdre des emplois". Et conclut : "Je m’engage à faire un referendum une fois qu’on a tous les éléments en notre possession".

Christophe Etoré a voté pour ce projet et s’y est finalement opposé, projet qui à l’époque était présenté comme Sophia 2030 : "Depuis Polygone Riviera s'est créé, Cap 3000 s’est étendu… et la crainte que nous avions que Sophia Antipolis perde des emplois ne s’est pas réalisée".

Le sénateur et ancien maire de Valbonne Marc Daunis.
Le sénateur et ancien maire de Valbonne Marc Daunis. © France Télévisions

Percée verte

A l'issue du premier tour des élections municipales le 15 mars dernier, le candidat écologiste Joseph Cesaro ne cachait pas sa surprise d'être arrivé en tête à Valbonne-Sophia Antipolis dans les Alpes-Maritimes. Il est en effet un novice en politique.

Avec 33,18 % des voix, il est donc en ballotage favorable pour le second tour. C'est la rare percée verte dans le département où pour en grande partie, c'est la droite qui affiche des scores majoritaires.

Sans doute le projet de grand complexe Open Sky a-t-il pesé dans la balance. Mais après la crise du Covid, l’inquiétude économique semble avoir balayé l’inquiétude écologique : comment éviter une crise à Sophia-Antipolis ?  Que peut un maire pour dissuader Amadeus ou ses sous-traitants (Astek) de licencier ? Comment reconvertir ces emplois dans les sociétés dont les services numériques se sont développés pendant le confinement ? Et au final, le futur  maire de Valbonne pourra-t-il se passer des emplois promis par Open sky ?

Derrière lui pour décrocher le fauteuil de maire de Valbonne, Christophe Etoré (divers centre) a obtenu 29,29 % des suffrages, suivi de Marc Daunis (divers gauche) avec 25,75 % et d’Henri-Philippe Laigneil (divers droite) avec 11,76 %. Ce dernier s'est retiré pour le tour du 28 juin.

Pour le premier tour de ces élections municipales, le taux d’abstention à Valbonne s'est élévé à 54,66 %.

Cinq sièges seront à pourvoir au Conseil communautaire.

Retrouvez les détails des résultats à Valbonne sur Franceinfo.

Débat sur nos antennes 

Après la crise sanitaire liée au coronavirus, la campagne inédite pour le second tour des élections municipales du 28 juin se déroule sur les 24 antennes régionales de France 3, plus que jamais le lieu du débat démocratique. Des débats dans plus de 200 villes de France sont organisés  à quelques jours de ce second tour des élections municipales.

Christophe Etoré a été élu maire de Valbonne-Sophia Antipolis le 20 octobre 2016 suite au départ du socialiste Marc Daunis.  Le 7 octobre de cette année là, celui qui occupait ce fauteuil depuis 20 ans et après avoir succédé à Michel Rolant, annonçait à l'issue d'un conseil municipal sa volonté de mettre un terme à son mandat local.

C'est Christophe Etoré, son premier adjoint qui lui succédera... Les deux hommes sont aujourd'hui face à face pour ce second tour mais distancés par l'écologiste Christophe Etoré.

Sur notre plateau dans les prochains jours :

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections europe écologie les verts parti socialiste
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter