PORTRAIT. Marine Dove, ou le destin tout tracé d'une Antiboise passée des réseaux sociaux à la bande dessinée

À 20 ans, l'expérience de Marine Dove est déjà étoffée. Après s'être fait connaître sur TikTok, où elle cumule plus d'un million d'abonnés, la jeune dessinatrice d'Antibes s'est pleinement lancée dans la bande dessinée, avec l'humour en clé du succès. Portrait.

La porte s'ouvre. Une petite frimousse blonde et souriante se cache derrière. C'est Marine Dove. Elle nous fait entrer chez elle. "C'est petit, mais ça me suffit", nous avait-elle prévenus au téléphone. Ce qui interpelle surtout, c'est la grande table de dessin qui trône au milieu de la pièce. Les innombrables feutres et crayons qui sont autour ne laissent guère de place au doute : nous sommes bien chez une artiste.

Si l'on commence par le commencement, Marine est née dans la capitale. Après une enfance passée dans la banlieue cossue de Neuilly-sur-Seine, elle déménage avec sa mère sur la Côte d'Azur. Elle a dix ans. Aujourd'hui, elle en a vingt, et sa vie est ici. Elle ne regrette pas du tout sa ville natale : "Je déteste Paris", sourit-elle.

Des histoires de profs

Dans la vie, tout part parfois d'un hasard. Pour Marine, ce hasard fut lié à son époque, et plus particulièrement à la fulgurance - parfois inquiétante - que peut générer l'algorithme du réseau social star TikTok. "Pour faire rire mes amis, j'avais posté une vidéo en pensant que mon compte était privé", explique Marine. Sauf qu'il ne l'était pas : "je me suis reconnectée quelques jours plus tard, j'avais déjà 10.000 abonnés à mon compte. Au début, je n'y ai pas cru !" 

Puis elle y a pris goût. Il faut dire qu'à l'époque, en septembre 2020, tout s'y prêtait, entre les confinements et couvre-feux à répétition...Son succès repose alors sur de courtes vidéos humoristiques dans lesquelles Marine se met en scène. Son jeu favori : imiter ses anciens professeurs. Ses caricatures bien senties et franchement drôles prennent immédiatement. Le nombre d'abonnés de son compte TikTok enfle au gré de ses différentes incarnations. En août 2022, Marine Dove est suivie par un million de personnes.

"C'était une thérapie"

Mais l'histoire d'une jeune femme se moquant de ses professeurs pour faire rire les gens sur internet n'est pas si légère. Marine a mis du temps à l'accepter, mais ses vidéos sont en réalité une "revanche" contre des professeurs qui ont marqué une période sombre de sa vie. Victime de phobie scolaire, la jeune femme a arrêté sa scolarité en classe de première, après avoir passé son bac de français.  

"Au début, je ne m'en rendais pas compte, mais c'était clairement une thérapie"

Marine Dove

Alors cette manière de tourner en dérision ceux qui l'ont un temps traumatisée lui permet, petit à petit, d'occulter les souvenirs de ce douloureux passage de sa jeune existence. Plus tard, Marine a même fait des interventions dans des établissements scolaires azuréens pour sensibiliser au problème de la phobie scolaire, qui toucherait entre 4% et 10% des élèves en France.

Ce sera la BD

Revenons à l'engouement que suscitent les traits d'humeur et d'humour de Marine sur les réseaux sociaux. Cette visibilité nouvelle lui permet d'enchaîner plusieurs contrats de travail, parfois avec de grosses machines comme Netflix. Mais finalement, la comédie, ça ne lui plaît pas tant que ça. Car son truc, depuis toujours, c'est la bande dessinée.

Alors Marine décide de s'y consacrer pleinement. Elle ne tire pas un trait sur les réseaux sociaux, mais choisit plutôt de s'en servir pour montrer et promouvoir ses dessins. Et ça marche : "Je n'ai pas perdu d'abonnés quand j'ai commencé à changer le contenu de mes publications", confie-t-elle. Au contraire, ses croquis plaisent.

Tous les jours, elle crayonne pendant plusieurs heures chez elle, une habitude qu'elle n'a pas perdue depuis. En trois mois, Marine a terminé de dessiner les pages qui constitueront le premier tome de son livre Les Carnets de Marine Dove. Après avoir trouvé un terrain d'entente avec la maison d'édition Casa, son premier livre Carnet de foule sort en librairie le 14 octobre 2022. Une date "qui restera précieuse dans son coeur".

Sempé comme modèle

Marine nous emmène maintenant dans une librairie qui propose son ouvrage à la vente. En entrant, surprise ! Sa meilleure amie d'enfance Marie y est en stage. Marine ne le savait pas, mais "avec Marie, on peut se parler deux fois par an, on sera toujours aussi contentes de se voir". D'autant qu'elles partagent toutes deux la même passion pour la bande dessinée. "C'était notre rêve de petites filles de publier un bouquin, je suis très fière d'elle", murmure Marie.

Nous les suivons vers l'étalage où se trouve la BD de Marine. "Je suis au rayon humour", s'amuse-t-elle, l'air un brin malicieux. Tout à coup, elle fait les gros yeux, avant que son visage ne s'illumine. Elle vient de remarquer que son roman graphique se trouve sur la même étagère que ceux de Sempé, son modèle absolu. Le Graal.

Dove la colombe 

Mais au fait, pourquoi Marine "Dove" ? Ce n'est pourtant pas son patronyme. Au début, on n'y avait pas forcément prêté attention, mais l'appartement de la dessinatrice est orné de plusieurs représentations de colombes. Devinez quelle est la traduction anglaise de "colombe".

"C'est en référence à mon arrière-grand-mère. Dove était son nom d'artiste, car elle portait de longs gants blancs et qu'elle parlait beaucoup avec les mains", nous apprend Marine. La jeune femme ajoute que son mari, Johnny Hess - chanteur des années 30 connu pour avoir formé un duo avec Charles Trenet - lui avait rendu hommage dans une chanson d'amour intitulée "Dove". 

Et les histoires familiales ne s'arrêtent pas après celles de Dove première du nom. Le grand-père de Marine l'a aussi beaucoup inspirée. Grand reporter de guerre ayant sillonné la planète pour couvrir les conflits, du Vietnam à l'Irak en passant par l'Algérie, les anecdotes contant ses aventures ne manquent pas.

20 ans et déjà grande

Cette famille peu ordinaire, Marine en est proche, mais elle n'a jamais voulu l'associer à ses activités professionnelles. "Je ne cache absolument pas qui je suis ni d'où je viens, assure-t-elle, mais je préférais tracer mon propre chemin, sans bénéficier d'aide ou de contacts".

À 20 ans, Marine parvient à vivre grâce à ses dessins et ses réseaux sociaux. Toute seule, comme une grande. Elle tient à préciser qu'elle n'a pas non plus d'agent. Il faut avouer que sa maturité est assez frappante, même si elle contraste avec l'aspect juvénile de son visage poupin. "Je m'entends généralement mieux avec les personnes plus âgées qu'avec celles de mon âge", note-t-elle. On veut bien la croire. 

Pourtant, la moyenne d'âge de son public sur les réseaux sociaux doit s'approcher de son âge à elle. Mais Marine garde ses distances avec sa "communauté" (terme qu'elle déteste par ailleurs). Elle se protège : "Je ne réponds presque jamais aux commentaires. Jusqu'ici, j'ai toujours échappé à une quelconque polémique, mais je sais que les réseaux peuvent être dévastateurs". Marine se garde aussi de poster tout contenu qui pourrait avoir une portée politique.

L'humour toujours

De toute manière, l'artiste préfère le rire. De ses débuts sur les réseaux sociaux aux croquis qu'elle griffonne aujourd'hui, l'humour n'a jamais quitté Marine.

Ou plutôt, c'est elle qui n'a jamais voulu arrêter l'humour. "J'apprécie quand c'est léger, raconte-t-elle, quand les gens rentrent chez eux après une dure journée de travail et rient devant mes dessins". 

Pour la suite, et même si elle ne peut "pas vraiment en parler", Marine a plein de projets. Notamment le deuxième tome des Carnets de Marine Dove, qu'elle dessine actuellement, pour une date de sortie encore inconnue. 

Mais son plus grand rêve, c'est de produire des "dizaines et des dizaines de BD". Et de faire rire, toujours. Comme son modèle Sempé. La colombe antiboise n'est donc pas prête de lever le crayon.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité