Pourquoi Elodie, infirmière à Antibes a posé nue pour l'action “A poil contre le Covid-19”

A 44 ans, Élodie Ferriol est infirmière libérale à Antibes, elle pose pour "A poil contre le Covid-19". / © Elodie Ferriol
A 44 ans, Élodie Ferriol est infirmière libérale à Antibes, elle pose pour "A poil contre le Covid-19". / © Elodie Ferriol

Elodie est infirmère dans les Alpes-Maritimes. Comme 42 autres infirmières et infirmiers de toute la France, elle pose nue sur une affiche. Un geste fort, un geste de colère.

Par Anne Le Hars

A 44 ans, Élodie Ferriol est infirmière libérale à Antibes dans les Alpes-Maritimes. Avec son associé, elle alterne des périodes de travail de quinze jours. Comme tous ses confrères, elle s'équipe de la tête aux pieds  pour se protéger du coronavirus, mais comme eux; elle manque de moyens de protection.
Ce vendredi 3 avril, elle nous envoie cette photo prise lors d'une visite à domicile.

Me voilà avec un masque ffp2 donné par un particulier et une surblouse de mon stock qui diminue à vue d’œil..."

Elodie est sur-équipée pour assurer son travail quotidien. / © Elodie Ferriol
Elodie est sur-équipée pour assurer son travail quotidien. / © Elodie Ferriol
Cest ce manque de matériel qui l'a poussé à rejoindre l'action "A poil contre le Covid 19". L'idée est basée sur des photos d'infirmiers nus pour montrer à quel point ils sont démunis.


Nous nous sentons envoyés à l'abattoir, en mettant nos patients en danger mais aussi nos familles - Alexandra Cantarel, infirmière rennaise qui a rassemblé les photographies.

Elodie n'a pas hésité à se dénuder face à l'objectif.

Qu’est-ce qui vous a poussé à participer à ce projet ?

J’ai vu une photo «nue» d’une collègue du sud-ouest, j’ai décidé de la rejoindre et puis cela a pris comme un feu de paille. Nous avons créé un collectif regroupant les soignants se sentant en danger avec des infirmiers de tout l’hexagone.

Quel est le message à donner selon vous ?

Nous nous sommes mis à poil pour dénoncer le manque cruel de moyens, on parle le plus souvent des masques mais nous n’avons pas ou peu de stock de surblouses, gel hydroalcoolique nous garantissant notre sécurité et celle de nos patients.

Une gêne, une hésitation à se dénuder ?

J’ai un mari photographe qui m’a beaucoup aidée à surmonter mes complexes. Je savais que cela aurait un impact pour sensibiliser le public. C'est lui d'ailleurs qui a créé l’affiche où pose la quarantaine de collègues.
A poil contre le Covid-19 : infirmiers et infirmières libéraux posent nus, “pour montrer que nous sommes démunis" / © A poil contre le Covid-19
A poil contre le Covid-19 : infirmiers et infirmières libéraux posent nus, “pour montrer que nous sommes démunis" / © A poil contre le Covid-19

Etes-vous engagée dans d’autres actions ?

Nous avons créé une page Facebook "SOS soignants en danger" et nous avons posté notre vidéo sur YouTube. Nous comptons participer à d’autres actions pour dénoncer l’inaction du gouvernement.

Quel impact pensez-vous donner à ce projet ?

Nous espérons que notre projet soit vu par le plus grand nombre. Mais avant tout, nous souhaitons surtout obtenir le matériel indispensable aux soins promis par l’état. Pour l’instant,

Je suis obligée de refuser les soins aux patients atteints du Covid-19 par manque d’équipement ! Ce qui est une honte !


>> En plus de l'affiche collective, les "modèles" ont donc publié leurs photos en montage vidéo illustré par un fond sonore de battements de coeur.

Un message à ceux qui rendent hommage aux soignants chaque soir ou par des chansons, poèmes et autres actions ?

Le message le plus important est : qu’ils restent chez eux !


Je vois encore trop de monde dehors. J’ai le sentiment que beaucoup n’ont pas encore compris le danger de ce virus. Les hôpitaux n’ont pas des services extensibles et seront trop vite saturés par le trop-plein de malades.

Je tiens à remercier, d’autre part, ces personnes qui nous applaudissent et nous appellent pour nous donner quelques protections, un grand merci à elles !
Emmanuel est lui infirmier à Cagnes-sur-Mer.
Emmanuel est lui infirmier à Cagnes-sur-Mer.
La première personne a avoir posé nue de la sorte, est un médecin d'Occitanie.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus