RENCONTRE. Avec l'un des derniers néonistes : il illumine le festival des Nuits Carrées d'Antibes

Alexis Dandreis, designer néoniste a créé un néon qui illumine le festival des Nuits Carrées d'Antibes dans les Alpes-Maritimes. Cet artiste a trouvé son matérieu de prédilection, les tubes néon qu'il parvient à transformer en oeuvres d'art. Néoniste, en métier de la lumière en voie d'extinction.

25 juin 2021, Antibes (Alpes-Maritimes) : le néon Vie, trois lettres en forme de fleurs pour symboliser le retour à la vie d'avant.
25 juin 2021, Antibes (Alpes-Maritimes) : le néon Vie, trois lettres en forme de fleurs pour symboliser le retour à la vie d'avant. © Alexis Dandreis

Drôle d’activité au pré des pêcheurs d’Antibes ! Une dizaine de techniciens s’affaire pour monter la scène et les projecteurs des Nuits Carrées d’Antibes, au pied des remparts de la vieille ville.

Au milieu des caisses de matériel, Alexis Dandreis, essaye de redresser un palmier entouré de papier irisé.

Antibes, Alexis Dandreis installe les palmiers qui entoureront le néon.
Antibes, Alexis Dandreis installe les palmiers qui entoureront le néon. © Aline Métais - FTV

C’est l’installation qu’il a prévue pour ce festival, au milieu il y aura des néons qu’il a créés pour l’occasion dans son atelier de l’est parisien.

Le directeur du festival voulait les mots : eau, vie, terre. L'artiste a préféré dessiner le mot vie avec des symboles de fleurs et de feuilles. Une pièce de 80 cm sur deux mètres constituée exclusivement de néons. C'est dans cette apparente simplicité que réside toute la difficulté de ce travail : transformer des tubes droits en courbes légères parfaitement soudées. Des tubes qui se travaillent à très haute température pour obtenir la forme désirée. 

lI faut prendre des précautions pour manipuler cette œuvre en verre particulièrement fragile. Alexis Dandreis explique le procédé : « moi, ce sont des pièces en verre, à base de borosilicate (un verre qui peut supporter de hautes températures), le même que les verres Pyrex. Le reste du monde travaille avec du verre tendre. Avec du verre dur, on travaille vraiment la matière. »

Le designer a choisi une palette de couleurs originale pour créer ces lettres incandescentes : vert tendre, rose bonbon, jaune d'or, bleu ciel et bleu indigo. Car le néon permet toutes les audaces de couleur. Il est rouge lorsqu’il est rempli de gaz néon et peut se colorer de 150 teintes différentes quand il est rempli d’argon.

24 juin 2021, Antibes (Alpes-Maritimes) : Alexis Dandreis, l'un des rares "néonistes", créateur d'oeuvres en néons pour le festival des Nuits Carrées.
24 juin 2021, Antibes (Alpes-Maritimes) : Alexis Dandreis, l'un des rares "néonistes", créateur d'oeuvres en néons pour le festival des Nuits Carrées. © Aline Métais - FTV

L'invention du "feu liquide"

Alexis Dandreis regrette que ce savoir-faire français sombre peu à peu dans l'oubli : « on croit souvent à tort que l’inventions des néons est américaine, en fait c’est un français qui a fait fortune avec ses néons ».  L’inventeur de la première lampe néon est français. C'est l'ingénieur, chimiste Georges Claude qui fut la première personne à appliquer une décharge électrique sur un tube scellé de gaz néon pour créer une lampe. 

En 1910, la première lampe au néon s’illumine à Paris. Georges Claude fera breveter son invention en 1915. Avant de partir aux Etats-Unis pour créer des enseignes lumineuses au néon... c'est le succès, le début d'une belle épopée commerciale pour le frenchie. 

Cet éclairage au néon est rapidement devenu un luminaire populaire pour la publicité et pour les enseignes lumineuses des petits ou des grands magasins. Le néon est surnommé le « feu liquide ».

De Vence à Strasbourg en passant par Montréal

Comment le lycéen vençois est-il devenu un maître de ce "feu liquide"? C'est un parcours plus sinueux qu'un tube de néon ! Après le lycée à Vence (Alpes-Maritimes), il étudie la vidéo à Saint-Jeannet, puis rentre en classe préparatoire pour les écoles d’art. Ce qui lui ouvre les portes des arts décoratifs à Strasbourg pour un master durant 5 ans. 

Le déclic ? C’est un magasin de glaces à Montréal qui reproduit l’architecture arrondie du lieu avec de la lumière bleue. « Ça m’a attiré », raconte-t-il. Une curiosité qui va lui donner envie de comprendre et surout d'apprendre à fabriquer des néons uniques. 

Un métier en voie d’extinction

Très vite, il se rend compte qu’il lui faut une base technique. Il enchainera deux CAP à Paris, un en menuiserie et l’autre en verrerie scientifique pour devenir néoniste. Il est l'un des derniers élèves à suivre ce CAP de verrerie scientifique.

Mais néoniste, c'est un métier de la lumière en voie d’extinction. Ils ne sont plus qu’une trentaine en France à maîtriser ces tubes travaillés à chaud. Un savoir-faire qui risque donc de disparaître.

Alexis ne se décourage pas pour autant ! Il ne cherche pas à produire en série mais plutôt à donner au néon ses lettres de noblesse artistique. Le jeune homme se définit comme designer néoniste. Ce qu'il aime créer, ce sont des pièces difficiles qui ont des formes plus ou moins arrondies.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par NEONISTE (@alexis_neons)

Atelier parisien de 35 mètres carré

Attention ! « Il faut bien différencier le néon de la led ! », prévient-il, "en une semaine on apprend à faire des leds pour le néon il faut des années pour le maîtriser." Même si la technologie led semble devenir la norme.

Pendant 3 ans, il va toucher une bourse pour continuer dans cette voie.

La difficulté  a été de faire prendre conscience au jury qu’il s’agit d’un artisanat d’art. Pour l’instant, il occupe un atelier de 35 mètres carré mis à disposition pour un loyer modique par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Paris. Ce qui lui permet de fabriquer ses néons sur de grandes tables de travail dans Paris. 

Néoniste globe-trotter

Un métier rare et donc très demandé.  Alexis travaille dans la France entière et son planning d'été n'est pas de tout repos. Récemment, il est venu à Ramatuelle pour installer une de ses créations, il participera aux rencontres photographiques d’Arles. Il doit se rendre à Clermont-Ferrand pour une exposition et installera ensuite une enseigne dessinée pour un garage à Rouen. Un néoniste globe-trotter. La galerie Ferrero présente aussi ses œuvres dans le vieux Nice.

En quelques années, Alexis a fabriqué une cinquantaine de pièces d’art et ne compte pas s'arrêter là. Les réseaux sociaux lui offrent une multitude de contacts pour des commandes artistiques ou des commerçants. A 33 ans, il aimerait se développer, agrandir son atelier et transmettre son savoir. 

Les Nuits Carrées d'Antibes : la jauge de spectateurs est réduite à 600 personnes au lieu de 3000 cette année en raison du Covid.
Les Nuits Carrées d'Antibes : la jauge de spectateurs est réduite à 600 personnes au lieu de 3000 cette année en raison du Covid. © Aline Métais - FTV

Pour l'instant, sa dernière création illuminera les nuits Carrées d'Antibes pendant tout le festival. Les 600 spectateurs (au lieu des 3000 habituellement, jauge réduite oblige) écouteront leurs concerts en déambulant dans l'oasis qu'il a imaginée et apprécieront cette nouvelle "Vie" multicolore et enflammée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture festival événements sorties et loisirs artisanat économie art