VIDÉO. L'exposition "Léger défilé !" fait souffler un vent de fraîcheur sur le musée Fernand Léger à Biot

Ils se destinent au métier de costumiers. Pendant deux ans des étudiants cannois se sont immergés dans l'œuvre colorée et graphique de Fernand Léger. Le résultat de leurs travaux sera exposé à partir de ce samedi 24 février au sein du musée : manteaux, chemises, capes et coiffes, une magnifique collection très actuelle, tout en gardant l'esprit Léger.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Des couleurs. Des lignes. Des visages. Du jazz. De l'art africain. L'univers de Fernand Léger est enivrant.

Entre les toiles monumentales, telles le célèbre Transport des Forces, les tapisseries et céramiques flamboyantes qui peuplent le musée national dédié à l'artiste à Biot, de nouvelles créations ont fait leur apparition.

Des manteaux oversize, des chemises, des capes. Leurs motifs, fragments de visage, lignes géométriques, ouvrent un dialogue immédiat avec les œuvres qui les ont inspirés. On pourrait voir dans ces costumes une traduction 3D des toiles de Fernand Léger, mais c'est bien plus que cela. Des œuvres à part entière.

Car leurs créateurs ont, eux aussi, la fibre artistique. Ces étudiants préparent le Diplôme national des Métiers d'Arts et de Design, spécialité costume de scène. Leur travail dure depuis deux ans. D'abord, se laisser imprégner du monde de Léger, puis se mettre au travail dans leur atelier du Lycée professionnel des Coteaux à Cannes.

Comment traduire des impressions, des émotions, en costumes ? "Nous avons tous choisi une toile de Fernand Léger", commence Shana Veth. Cette étudiante en deuxième année nous montre ensuite ses carnets de croquis dans lesquels elle a décliné toutes les compositions de chemises qui lui sont venues à l'esprit : un rond rouge, des lignes géométriques rouges, noires, blanches. Elle n'en a retenu qu'une seule pour la réaliser.

Il a fallu faire très attention pour respecter la géométrie des compositions de Fernand Léger sur des costumes tout en volumes, avec des fronces.

Shana Veth, étudiante du Diplôme national MADE, Métiers d'Arts et de Design à Cannes

C'est là qu'entrent en jeu tout le savoir-faire et toute la technicité de ces étudiants. La formation est très exigeante après avoir été très sélective. Chaque année, le lycée des Coteaux reçoit 400 candidatures pour une promotion de 15 étudiants. Aucun n'est là par hasard.

Ils ont utilisé des techniques de tailleur, des techniques de tapisserie, des techniques de coiffes qui s'apparentent à de la sculpture. Ça a été aussi une ouverture culturelle pour ces étudiants qui ont découvert la diversité de l'œuvre de Fernand Léger. Une expérience très riche pour eux !

Elisabeth Bastardo, professeur d'Arts appliqués et coordinatrice du projet

Chacun, avec sa sensibilité propre, a donc choisi une œuvre pour la décliner à sa façon. À l'image d'Elise Sirvent, étudiante en 3ᵉ année, qui installe dans la salle d'exposition le manteau de sa création.

Sur le pan de devant un fragment de visage. Dans le dos, le détail des mains empruntées au tableau de Fernand Léger. "C'est Fernand Léger qui a fait le plus gros travail ! C'est lui qui a fait le dessin de base. Mais je pense l'avoir adapté à mon univers créatif. C'est un manteau que je vais porter !" explique l'étudiante à France 3 Côte d'Azur.

Spécialiste de l'œuvre de Fernand Léger, Magali Passoni Cartier, conférencière des Musées nationaux, se dit "épatée" par la qualité de l'exposition :

C'est vraiment magnifique ! Je suis vraiment surprise de voir que ces étudiants d'une vingtaine d'années ont vraiment réussi à donner de la fraîcheur à l'oeuvre de Fernand Léger.

Magali Passoni Cartier, conférencière Réunion des musées nationaux-Grand Palais

Si vous vous rendez à l'exposition qui dure jusqu'au 27 mai 2024, ne manquez pas la salle des coiffes, de magnifiques objets d'art réalisés par les étudiants sur le thème des oiseaux.

Encore un hommage de ces étudiants, futurs costumiers et costumières, à Fernand Léger. Car lui aussi signa des costumes, c'était pour le ballet La création du monde, en 1923... il y a un siècle.

Le 18 mai prochain, à l'occasion de la Nuit européenne des musées, lexposition Léger défilé ! donnera lieu à un défilé public où les étudiants porteront leurs propres créations au sein du musée national Fernand Léger à Biot (Alpes-Maritimes).