VIDEO. Peut-on mettre un collier à son chat ?

durée de la vidéo : 00h00mn34s
Les propriétaires de chats aiment parfois mettre un collier à leur animal de compagnie. Mais cela peut être risqué pour les félins. ©France Télévisions

Vous connaissez probablement dans votre entourage une personne qui fait porter un collier à son chat. C’est peut-être même votre cas ? France 3 Paca fait le point avec un éducateur animalier.

Les accessoires pour animaux de compagnie ne cessent de gagner du terrain. En particulier, les colliers pour chats, très répandus, ils séduisent par leur apparence sophistiquée, leur clochette ou encore la possibilité d’indiquer les coordonnées du propriétaire. Toutefois, ces objets d’apparats peuvent aussi entrainer des risques pour vos félins.

Alors faut-il mettre un collier à son chat ? France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur a contacté un spécialiste en la matière : Patrick Villardry, éducateur animalier et président d'Ulis (Unité légère d'intervention de secours).

"Lorsqu'ils grimpent dans les arbres, ils peuvent y rester"

"On a beaucoup d’accidents", tranche ce spécialiste, qui déconseille de mettre un collier à l'animal. De surcroît s'il s'agit d'un chat de gouttières, c'est-à-dire libre. En effet, "lorsqu'ils grimpent dans les arbres, ils peuvent y rester". L'éducateur sait de quoi il parle puisqu'il est également sapeur-pompier, et est donc souvent confronté à ces situations.  

Ainsi, si vous ne voulez pas prendre le risque de piéger le matou avec un collier qui resterait accroché aux branches, il serait donc plus sage d'éviter d'en utiliser. 

Néanmoins, si vous possédez un chat domestique et que vous souhaitez lui mettre un collier anti-puce, cela reste envisageable. En effet, contrairement aux colliers à clochettes, ceux anti-puces cassent rapidement s'ils s'accrochent à quelque chose. 

Donc autant éviter de compliquer la vie des chats qui ont déjà d'autres occasions de stresser comme lorsque vous devez les transporter dans une caisse lors d'un voyage par exemple. Mais rassurez-vous, il existe là aussi des solutions, comme vous l'explique France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur dans cet article.