C'est la saison des champignons, attention aux intoxications

Savez-vous que l'on déplore chaque année en France un millier d’intoxications dues aux champignons ? Voici donc quelques conseils pour ne pas vous tromper pendant votre cueillette.

Ce cèpe est comestible !
Ce cèpe est comestible ! © Aurelien Morissard / MAX PPP
La saison des champignons est ouverte !
Avec l'arrivée de l'automne et de la pluie, les champignons apparaissent en forêt et vous êtes nombreux à partir chaque week-end à la recherche de différentes variétés. Mais dans les sous-bois, on ramasse souvent de tout, avec à la clé la menace d'une belle intoxication !  
Amanite tue mouches, on ne ramasse pas !
Amanite tue mouches, on ne ramasse pas ! © Aurélien Morissard / MAX PPP

Le ministère des solidarités et de la santé donne de précieux conseils sur son site, les voici ! 

► Ramasser uniquement les champignons que vous connaissez parfaitement : certains champignons hautement toxiques ressemblent beaucoup aux espèces comestibles. Attention ! Des champignons vénéneux peuvent pousser à l’endroit où vous avez cueilli des champignons comestibles une autre année.
► Au moindre doute sur l’état ou l’identification d’un des champignons récoltés, ne pas consommer la récolte avant le contrôle par un spécialiste, un pharmacien  ou les associations et sociétés de mycologie.
► Cueillir uniquement les spécimens en bon état et prélever la totalité du champignon : pied et chapeau, pour permettre l’identification.
► Ne pas cueillir les champignons près de sites potentiellement pollués : bords de routes, aires industrielles, décharges.
► Bien séparer par espèce les champignons récoltés : on évite ainsi le mélange de morceaux de champignons vénéneux avec des champignons comestibles.
► Déposer les champignons en séparant les espèces, dans une caisse, un carton ou un panier, mais pas dans un sac plastique qui accélère le pourrissement.
► Conserver les champignons en évitant tout contact avec d’autres aliments au réfrigérateur (maxi 4°C) et les consommer dans les deux jours après la cueillette.
 ►Consommer les champignons en quantité raisonnable après une cuisson suffisante et ne jamais consommer des champignons sauvages crus.
 ►Ne jamais donner à manger les champignons que vous avez cueillis à de jeunes enfants.
 ►Ne pas consommer de champignons identifiés au moyen d’une application de reconnaissance de champignons sur smartphone, en raison du risque élevé  d’erreur.
►Ne pas consommer de champignons commercialisés par des non professionnels  à la sauvette.

EN CAS D'INTOXICATION : composez  le 15 ou un centre antipoison !
Bon appétit !
Bon appétit ! © Aurélien Morissard / MAX PPP


 l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a sorti un document à conserver.
 

Champignons Anses

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie environnement