Guerre en Ukraine. Comment sont acheminés vos dons ? Les bénévoles de la Protection Civile vous répondent

Les équipes de la Protection Civile des Alpes-Maritimes sont sur tous les fronts. Les bénévoles ainsi que ceux des quatre coins de France, se mobilisent actuellement pour récolter les dons à destination des Ukrainiens. 150 tonnes de biens viennent déjà d'arriver en Pologne.

Des dons logistiques comme des lits ou des couvertures de survie... Des Produits d'hygiène corporelles mais aussi des produits pour les secours... Autant de biens offerts pas des anonymes ou par des mairies.

Des tonnes de dons. De quoi remplir 13 poids lourds pour ce premier départ. 150 tonnes de biens collectés grâce à la mobilisation d'environ 500 bénévoles.

La Protection Civile des Alpes-Maritimes  a participé au convoi à hauteur de 20 tonnes.

En tout, 14 bases logistiques de la Protection Civile sont mobilisées, notamment celle des Alpes-Maritimes. Celle-ci a collecté 20 tonnes de dons.

Jérémy Crunchant, directeur général de la Protection civile 06.

Des sacs, des caisses, tout a trouvé sa place et est finalement acheminé vers la base nationale de la Protection Civile, située à Strasbourg.

Pour les bénévoles, le plus important c'est que ces biens trouvent le bon chemin et arrive bien à destination.

Ce convoi exceptionnel de plusieurs tonnes de dons, a d'abord transité par l’Allemagne et est arrivé sur place ce 7 mars au soir, dans la ville de Lublin en Pologne. Une ville frontalière qui accueille les réfugiés ukrainiens fuyant en masse la guerre. 

"Certains produits sont restés en Pologne afin de fournir les centres d'accueil d'urgence et d'autres ont été envoyé en Ukraine", précise Jérémy Crunchant.

"La Protection Civile a organisé un vrai maillage en train et en camions avec des opérateurs locaux sélectionnés par nos contacts en relation avec les autorités. Nous veillons à ce que tout arrive à destination et ne soit pas transporter par n'importe qui."

En amont, une équipe avait déjà négocié et échangé avec les partenaires locaux, notamment les autorités polonaises, mais aussi assuré la sécurité de la zone de stockage des camions venant de France.

Ce convoi baptisé "Orzel" aigle en Polonais, est le premier convoi humanitaire ainsi affrété par l'organisation. Une cinquantaine de bénévoles sont aussi mobilisés pour assurer le suivi du cortège.

Une deuxième convoi doit partir dimanche 13 mars.

Pour organiser l’acheminement des dons et l’organisation des convois, la Protection Civile maintient son appel au soutien financier.


Les dons peuvent être effectués par sms en envoyant le mot « DON » au 92 3 92
ou via le site internet.

Des sommes qui vont permettre aussi d'acheter des matériels plus complexes et coûteux. 

Jérémy Crunchant et les autres bénévoles voient déjà plus loin :"l’approvisionnement en électricité est perturbé dans l’ensemble de l’Ukraine. Les structures d’accueil, ainsi que les structures médicales souffrent d’une importante pénurie en énergie, ce qui impacte leur fonctionnement, alors nous allons maintenant prévoir l'envoi de groupes électrogènes, de grosses torches électriques..." 

Grâce à leurs actions, en partenariat avec l'Association des Maires de France, ils vont permettre aux hôpitaux d'acquérir des équipements médicaux lourds et les populations civiles, de vivre, voire survivre.