• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

4e Journées de la création chorégraphique à Cannes

© ©Nathalie Sternalski
© ©Nathalie Sternalski

L'Ecole Supérieure de Danse de Cannes propose les 4e Journées de la création chorégraphique jusqu'au 22 avril.

Par Anne Le Hars

L’Ecole Supérieure de Danse de Cannes est avant tout un lieu de formation. Mais elle est aussi un acteur du développement chorégraphique ; pour preuve les 4e Journées de la création chorégraphique.

Pour cette 4e édition, l'Italie est à l’honneur. Au sein de l'école, la directrice artistique et pédagogique est de nationalité italienne, formée à la Scala de Milan ; un quart des élèves inscrits à l’ESDC est de nationalité transalpine. C’est donc tout naturellement que le pays voisin s’est placé au centre de ces rencontres !

Au programme : Des rencontres avec des personnalités de la danse, des masters class, des ateliers à destination du jeune public, des reprises de pièces de répertoire, des créations de jeunes chorégraphes et la première d’une exposition nationale.

Ateliers Jeune Public Du 10 au 20 avril

En milieu scolaire et au Palm Beach au Salon de l’Amirauté Développés depuis la première édition des JCC avec le partenariat de la Ville de Cannes, ces ateliers conférences remportent un franc succès tant au niveau des enseignants qui apprécient le contenu de l’apport pédagogique que des enfants qui raffolent de ces rencontres artistiques.

Des intervenants de l’ESDC animeront des ateliers au sein de 12 classes du bassin cannois, de l’école au lycée.

Et les cours se délocaliseront au Palm Beach pour une demi-journée consacrée à la danse et ses courants italiens avec un parcours fléché : l’exposition « A chaque danse ses histoires » décryptée, des rencontres avec les danseurs du Cannes Jeune Ballet et une séance dansée de 45 minutes. Le salon du Palm Beach se transforme en studio de danse et de création !

Exposition "A chaque danse ses histoires"

Du 11 au 13 avril au Palm Beach au Salon de l'Amirauté

Présentée pour la première fois lors des 4e Journées de la Création Chorégraphique, cette exposition a été conçue et coproduite par le Centre National de la Danse et la Fédération Arts vivants et Départements.

« À chaque danse ses histoires », est plus qu’une exposition traditionnelle. Cet outil propose un ensemble de matériels (panneaux, livret contenant des compléments documentaires et des pistes d’action, vidéos) permettant un travail dynamique avec les élèves dans le cadre des enseignements de diverses disciplines (français, arts plastiques, histoire, EPS, musique, mathématiques, physique, technologie, langues, etc.). Il traite de contenus souvent ignorés des élèves, qui - par le détour spécifique de la danse - interrogent des concepts identifiés, dans les programmes scolaires, comme structurants pour traiter de l’histoire des arts.

Les élèves des écoles de danse du bassin cannois sont invités à venir découvrir gratuitement l'exposition ce mercredi jusqu'à 18h.

13 avril :Une journée de rencontres et d'échanges

Une journée de rencontres et d'échanges pour les pro de la danse avec les artites et créateurs italiens prévue

Le vendredi 13 avril : Master Class dans les Locaux de l’ESDC Rue de Colmar à Cannes. (Tarif 15 euros)

11 h : Paola Cantalupo - classique Directrice artistique et pédagogique ESDC Rosella Hightower

14 h : Emanuela Tagliavia - contemporain Chorégraphe - Professeur à l’Ecole de la Scala de Milan

15 h45 :Matteo Levaggi - atelier chorégraphique Chorégraphe. Balletto Teatro di Torino

18h30 : conférence –spectacle - Palm Beach au Salon de l’Amirauté (Tarif 10 euros Forfait master calls + conférence 20 euros)

Cette conférence qui réunira les professionnels de la création et de la danse italienne, sera ponctuée par des interventions artistiques dont une prestation exceptionnelle de Luciana

Savignano.

Inscriptions : 04.93.94.79.80 : reservation@cannesdance.com

21/22 avril : Spectacle des créations "italiennes"

Spectacle au Théâtre Croisette (50 bd croisette) de Cannes le 21 à 20h30 et le 22 avril à 15h30.

Rendez-vous incontournable des ces Journées, ce spectacle interprété par les élèves de l'Ecole. Seront présentées des créations de chorégraphes italiens, des pièces de répertoires issues de la tradition italienne et des oeuvres librement inspirées par l'Italie.

Tarifs : 18 euros et 12 pour les enfants.

Inscriptions : 04.93.94.79.80 : reservation@cannesdance.com

Biographie des intervenants du masterclass

Le 13, trois masterclas sont prévus au sein de l'ESDC, places limitées, pensez à réserver.

Paola Cantalupo

Formée à l’Ecole de Danse de la Scala de Milan, Paola Cantalupo débute ensuite dans le corps de ballet. Lauréate de la médaille d’or du Prix de Lausanne en 1977 et de la médaille de bronze du « USA International Ballet Competition » à Jackson en 1979, elle est engagée par Maurice Béjart au Ballet du XXe Siècle, puis, en 1980, par John Neumeier au Ballet de Hambourg. En 1984, elle poursuit sa carrière comme Première Danseuse du Ballet National du Portugal où elle interprète les grands rôles du répertoire classique dont Giselle, Le Lac des Cygnes, La Bayadère.

Elle rejoint ensuite les Ballets de Monte-­Carlo en 1988 où elle est nommée Etoile l’année suivante par SAR la Princesse de Hanovre. Son répertoire éclectique comprend les rôles majeurs des Ballets Russes, les œuvres de Balanchine, Tudor, Kylian, Forsythe, Petit, ainsi que les créations phares de Jean-Christophe Maillot : Roméo et Juliette, Casse-noisette Circus, Cendrillon, La Belle.

La critique italienne lui a décerné le Prix « Léonide Massine » à Positano en 1991, le Prix « Danza e Danza » à Venise en 1993, et le Prix « Carrière » en 2001. Elle est nommée Chevalier de l’Ordre du Mérite Culturel de la Principauté de Monaco en 2002. Paola Cantalupo est régulièrement invitée comme professeur ou membre de jury et s’est investie, depuis 2004, comme membre du Comité Artistique du Prix de Lausanne. Elle est, depuis le 5 janvier 2009, Directrice Artistique et Pédagogique de l’Ecole Supérieure de Danse Cannes Rosella Hightower.

Anna-Maria Prina

Entrée à la Scala de Milan à l’âge de 9 ans, Anna-Maria Prina en ressort diplômée et se perfectionne à Moscou au Théâtre du Bolchoï et à Saint-Pétersbourg au Kirov. Danseuse dans le corps de ballet de la Scala, puis soliste, elle dirige ensuite la célèbre école italienne pendant 32 ans.

De ses années d’enseignement, elle a conçu et mis en place des cours de préparation de danse classique et a formé les plus grands professeurs et accompagnateurs de la discipline.

Luciana Savignano

Formée à la Scala, elle se perfectionne ensuite au théâtre du Bolchoï à Moscou. Soliste puis Prima Ballerina à la Scala, Maurice Béjart l’invite dans sa compagnie du XXe siècle. Elle dansera avec lui jusqu’en 1994 de nombreuses chorégraphies dont la Neuvième symphonie, la Mégère apprivoisée, Roméo et Juliette, le Boléro… et le fameux Leda et le cygne spécialement créé pour elle. Elle fonde en 1998 la compagnie Pier Lombardo Danza.

Sur le même sujet

Philippe Vardon (RN) explique pourquoi il veut être le prochain maire de Nice

Les + Lus