"Annie", un documentaire sensible et intimiste sur Annie Cordy

"Je compare souvent Annie à un oiseau sauvage, ce film permettra de l’approcher au plus près sans prendre le risque de le toucher, de peur qu’il ne s’envole". Cyrille Gallais, 36 ans dont 20 d'amitié avec Annie Cordy, connaissait bien l'artiste.

"A travers l'objectif de ma caméra, je raconte Annie Cordy, telle que je la perçois telle que je la vois, mon Annie à moi" explique Cyrille Gallais, le réalisateur du film "Annie".
"A travers l'objectif de ma caméra, je raconte Annie Cordy, telle que je la perçois telle que je la vois, mon Annie à moi" explique Cyrille Gallais, le réalisateur du film "Annie". © Cyrille Gallais

Annie Cordy représentait tout ce qui le faisait rêver. Depuis l’âge de 8 ans, Cyrille Gallais ne ratait aucun de ses passages à la télévision. Le jeune homme a 15 ans lorsqu'il rencontre l'artiste pour la première fois. Il lui remet alors une maquette de ses chansons.

> REPLAY. Toutes les images de l'hommage à Annie Cordy rendu à Cannes ce 12 septembre

Depuis, Annie, disparue à l'âge de 92 ans, est devenue son amie à lui. Pendant 20 ans, la star encourage et accompagne le garçon avec beaucoup de tendresse et une grande exigence. 

Parfois, elle me faisait des commentaires "très cash" : "Mais ce n'est pas possible, comment tu tiens ton micro ! Tu te tiens mal, on dirait que tu es malade." J'ai glissé quelques-uns de ses fameux messages dans le film.

Cyrille Gallais, chanteur et réalisateur

Alors pour l'anniversaire de celle qu'il admire tant, Cyrille avait décidé de lui offrir un documentaire qu'il allait lui-même réaliser. Pour financer son projet, le réalisateur avait lancé une cagnotte en ligne.

Finalement, le film produit par Les Films du Tambour de Soie sera soutenu par la Belgique (RTBF) et la France (dont une part de France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur).

 

Elle savait tout de moi et de mon côté presque rien, voire rien du tout. C’est pourquoi j’ai décidé de faire ce film. C’était avant tout pour moi un prétexte pour partager le plus de moments possibles avec elle et tenter d’arrêter le temps qui passe. 

Cyrille Gallais

 
Un film au présent et à la première personne. Cyrille Gallais y raconte son enfance, son adolescence, l'histoire d'un jeune qui rêve de devenir chanteur, qui rencontre son idole pour qui il se prend d'amitié : "une femme très attachante, quelqu'un de très profond, de très vrai". Et avec qui il chantera en duo, un jour de 2016 où il était sur un petit nuage, retourné en enfance avec celle qui en a conservé l'âme tout sa vie. 
 

 


Un portrait, pas une rétrospective

Le documentaire compile des vidéos tournées de 2008 à 2019, dans lesquelles apparaît très souvent celle qui est indissociable d'Annie Cordy, sa nièce Michèle Lebon. 

C'est un portrait, pas une rétrospective. J'ai travaillé avec mon ressenti, le film est très subjectif. Pour moi, c'était une âme d'enfant qui ne voulait pas devenir adulte... Ce qui a fait qu'elle a touché beaucoup de gens. Dans le portrait, j'ai vraiment voulu mettre en avant le fait qu'elle transformait le réel en magnifique.

Cyrille Gallais

 


Sur les hauteurs de Cannes, dans sa villa nommée Dolly (un hommage à la comédie musicale "Hello Dolly"), la reine du music-hall s’est donc laissé filmer au long cours par son ami. Un film avec notamment la participation de Michel Drucker, Michel Blanc, Franck Dubosc, Dave, Patrick Sébastien, Les Frères Taloche...

Sur la poignée de la porte d'entrée de chez Annie Cordy, une rose blanche déposée par un couple de Belges quelques heures après la mort de l'artiste.
Sur la poignée de la porte d'entrée de chez Annie Cordy, une rose blanche déposée par un couple de Belges quelques heures après la mort de l'artiste. © Anne Le Hars FTV

Annie Cordy est sans aucun doute l'une des artistes les plus populaires du 20ème siècle. Née en 1928, elle avait offert à la culture française une légèreté incontournable avec ses tubes comme Tata Yoyo (1980), Cho ka ka o (1985), La Bonne du curé (1978).
 

 

Je suis convaincu que pour vous comme pour moi, Annie représente quelque chose. Que ce soit une inspiration, un souvenir, un moment de vie.

Cyrille Gallais

"Et même je dis des bêtises, tu peux les passer, ça ne me gêne pas !"

Preuve, s'il en fallait une, de la jolie relation qui le liait à l'artiste, Cyrille Gallais livre quelques pépites de leurs échanges.
Alors qu'il lui demande conseil pour le tournage de son film, elle lui donne le champ libre, le droit de tout diffuser :"Qui c'est qui ne dit pas de bêtises dans la vie ?"
 

 
Au-delà du parcours de vie incroyable de la star populaire, le producteur du film Alexandre Cornu a été séduit par le point de vue du réalisateur :

 

Nous sommes là très loin du Biopic. Le film évoque ce lien très fort entre Annie et Cyrille. Les images sont des images personnelles, simples, intimistes. 

Alexandre Cornu, producteur français des Films du Tambour de Soie

"Dans un premier temps, bien sûr, Annie Cordy joue son registre de femme-clown, s'en tire avec une boutade. Et puis, Cyrille l'amène petit à petit, avec énormément de pudeur, à se livrer. Je pense notamment à sa relation avec son mari ou à son rapport à la fin de vie."

En février, Cyrille Gallais évoquait son projet dans "Ensemble C'est Mieux" sur France 3 Nouvelle Aquitaine :

Annie Cordy s'est éteinte avant la finalisation du documentaire, chez elle, sur les hauteurs de Cannes.  Si le travail de montage du film a été rendu douloureux par sa disparition, Cyrille est heureux d'avoir compilé ces images.

"Je pense que nous avons bien fait parce que nous conservons ainsi de beaux et joyeux moments d'Annie, dans cette maison qu'elle adorait."
 

Annie Cordy chez elle, sur la Côte d'Azur.
Annie Cordy chez elle, sur la Côte d'Azur. © Cyrille Gallais


Diffusé pour la première fois à l’occasion des obsèques de l’artiste le 12 septembre dernier, le documentaire "Annie" est à (re)voir lundi 7 décembre à 23h sur France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Un hommage exceptionnel à l'une des célébrités belges les plus touchantes.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
à l'antenne vos rendez-vous hommage société médias la france en vrai