• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Cannes : Contrairement aux apparences, trottinette ne rime pas avec Croisette, mais avec...fourrière!

Les trottinettes électriques sont en libre-service. / © Jean Poustis
Les trottinettes électriques sont en libre-service. / © Jean Poustis

Noble intention d'un jeune barmaid; pour effectuer ses déplacements en cette période estivale où les rues sont encombrées, il privilégie la trottinette électrique. Efficace, pas cher, non polluant. Mais, il ne le sait pas, il est dans l'illégalité. Un motard de la police municipale va lui rappeler. 

Par Yves Lebaratoux

Histoire qui peut paraître décalée au moment où le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, vient à Cannes pour évoquer un dossier extrêmement préoccupant, l'épineux dossier des braquages récents à Cannes. Mais elle mérite toutefois d'être contée.
Un jeune barmaid a pris l'habitude, depuis plusieurs années, de circuler dans Cannes sur une trottinette électrique. Il y a quelques jours, quelle n'est pas sa surprise lorsqu'un motard de la police municipale met fin à sa folle chevauchée. Le barmaid qui se rend sur son lieu de travail circule sur la chaussée et non pas sur la Croisette. Il est vrai qu'il n'est pas facile de circuler sur cet endroit très prisé en cette période de l'année où, même au prix de subtils gymkhanas, vous vous attirez les foudres et les quolibets des paisibles piétons!
Et alors, penserez-vous, où est l'infraction, en quoi ce jeune est-il répréhensible? A-t-il été l'objet d'un contrôle d'alcoolémie positif? Etait-il en excès de vitesse? Avait-il une conduite dangereuse de nature à mettre en danger la vie d'autrui?
Il l'est assurément, selon les termes du Code de la Route : "Conduite sur la voie publique avec un véhicule non répertorié."
Tout comme les rollers, les trottinettes, fussent-elles électriques, sont considérées comme des piétons et à ce titre, n'ont pas accès aux chaussées. 
L'affaire aurait pu se conclure par un simple rappel à l'ordre, un simple rappel à la loi. Et bien non. Mise en oeuvre des grands moyens avec appel à la fourrière. C'est ainsi que le jeune homme voit son engin lui filer sous les yeux où, à la fourrière, il risque de ne pas passer inaperçu au milieu des imposants 4 roues. 
Le motard de la police municipale est dans son bon droit. Il applique à la lettre la loi. Dura lex, sed lex.
Le barmaid a dû s'acquitter d'une amende pour récupérer son bolide à la fourrière. Il a trinqué au sens propre comme figuré...



Sur le même sujet

Replay concert French Fuse

Les + Lus