Cannes : un homme en garde à vue après avoir crié "Allah Akbar" et proféré des menaces armé d'un couteau

L'individu, de confession musulmane, a menacé le gérant d'une entreprise de contrôle technique automobile où il s'était installé pour prier. Interpellé par la BAC, il a été placé en garde à vue pour apologie du terrorisme et violence avec arme.

Ce mercredi soir à Cannes (Alpes-Maritimes), un homme a été interpellé par des policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) et placé en garde à vue pour apologie du terrorisme et violence avec arme, indique le parquet de Grasse à France 3 Côte d'Azur.

L'homme, de confession musulmane, s'était installé dans l'enceinte d'une entreprise de contrôle technique automobile située dans le centre de Cannes, à 200 mètres d'une synagogue, lorsqu'il a été découvert en train de prier par le gérant de l'établissement.

Menaces avec un couteau

Lorsque ce dernier lui a demandé de quitter les lieux, l'individu a sorti un couteau "Opinel" et l'a menacé en criant "Allah Akbar'". Le gérant s'est alors enfui et a prévenu la police.

Une patrouille de la BAC a rapidement retrouvé la trace de cet individu et l'a interpellé. Il a été immédiatement placé en garde à vue pour apologie du terrorisme et violence avec arme.

Les faits, qui selon nos informations se sont produits vers 20 heures ce mercredi soir, ont été révélés par le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, dans un message posté sur le réseau social X (anciennement Twitter) :

À Cannes, les courageux policiers de la BAC viennent d’interpeller un homme très dangereux, porteur d’un couteau, qui avait voulu s’en prendre à un individu. Merci à eux : ils ont évité le pire.

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur

Aucune information n'a filtré, ce mercredi soir, concernant l'identité ou le profil de l'individu. Il pourrait s'agir d'un sans domicile fixe.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité