La communauté arménienne de la Côte d'Azur pleure la mort de Charles Aznavour

Charles Aznavour, le Sinatra français, est mort le 2 octobre. / © France 3 Côte d'Azur
Charles Aznavour, le Sinatra français, est mort le 2 octobre. / © France 3 Côte d'Azur

La diaspora arménienne est très ancrée à Nice depuis 90 ans. Et avec la disparition du chanteur Charles Aznavour, c'est une page qui se tourne.

Par Catherine Lioult

La diaspora arménienne (600 000 personnes en France) est en deuil après la disparition de Charles Aznavour décédé à l'âge de 94 ans à Mouriès dans les Alpilles.  
Né à Paris le 22 mai 1924 de parents arméniens, Charles Varinag Aznavourian  a entretenu des liens étroits tout au long de sa vie, en particulier après le terrible séisme de décembre 1988.
 

 Il se rendait souvent à Erevan pour honorer la mémoire des victimes du génocide arménien, et devait y retourner dans quelques jours, avec le président Macron pour le sommet de la Francophonie mi-octobre. Il se mobilisera pour la reconnaissance du génocide de 1915. 


A Nice est concentrée autour du quartier de la Madeleine. Les Azuréens se souviennent d'un chanteur, monument de la chanson française.
 

Outre-Atlantique, où on le qualifiait de "Sinatra français", Liza Minelli a salué la mémoire d'un "mentor", tandis que Lenny Kravitz évoquait un "gentleman" de la chanson. Sur Twitter, Elton John a dit son "honneur" d'avoir chanté avec lui, une version anglaise d' "Hier encore". 


En France, la question d'un hommage national se pose. Aucune décision n'a été prise pour l'heure.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Roubion : Loïc Bruni et les futurs champions du VTT de descente

Les + Lus