Coronavirus : et maintenant un drone pour désinfecter les rues de Cannes

La ville de Cannes annonce une nouvelle opération "inédite en France" de désinfection de ses rues avec le recours à un drone. L'opération débute ce vendredi 10 avril.
La ville de Cannes débute ce vendredi le nettoyage des rues par drone alors que le Haut Conseil de la santé publique (HSCP) recommande d’assurer le nettoyage habituel de la voirie sans avoir recours à des pratiques de désinfection spécifiques.
La ville de Cannes débute ce vendredi le nettoyage des rues par drone alors que le Haut Conseil de la santé publique (HSCP) recommande d’assurer le nettoyage habituel de la voirie sans avoir recours à des pratiques de désinfection spécifiques. © Hugues Nicolas FTV
Nice avait innové avec son drone policier qui diffusait des appels au confinement; Cannes annonce une "première en France" avec cette fois un drone nettoyeur.
Ce vendredi 10 avril, la ville a commencé une "opération de désinfection aérienne" dans le centre de La Bocca.
 

"Les études le disent, le virus persiste sur les éléments urbains et sur l'espace public... Cette action est un élément parmi d'autres qui permet d'être efficace contre la maladie - David Lisnard Maire de Cannes.


"Ce drone diffusera une solution désinfectante (hypochlorite de sodium dilué à 0,5%, contre 3% pour la désinfection terrestre)" précise la mairie. Il sera épaulé au sol par un véhicule à plateau de type pick-up pour propulser cette même solution type "eau de javel diluée" et par deux agents piétons équipés de pulvérisateurs thermiques dorsaux.

La mairie de Cannes précise que "David Lisnard a demandé à un expert scientifique (virologue) et à un spécialiste de l’environnement d’accompagner l’opération afin de veiller à la sécurité sanitaire et écologique, et d’en assurer une évaluation et un suivi précis".

Pas recommandé par le Haut conseil de la santé publique

L'opération intervient quelques jours après l'avis rendu, le 4 avril, par le Haut conseil de la santé publique (HCSP), qui recommande pourtant "de ne pas mettre en oeuvre une politique de nettoyage spécifique ou de désinfection de la voirie", compte tenue de "l’absence d’argument scientifique de l’efficacité des stratégies de nettoyage spécifique et de désinfection de la voirie sur la prévention de la transmission du SARS-CoV-2 (en dehors de son impact psychologique sur la population)".

Le Haut conseil recommande plutôt de "continuer d’assurer le nettoyage habituel des voiries et d'assurer le nettoyage et la désinfection à une fréquence plus régulière du mobilier urbain avec les équipements de protection habituels des professionnels". Ce jeudi, le gouvernement rappelle que l’usage massif de produits de désinfection en plein air peut conduire à des effets néfastes sur la santé et l’environnement.

La ville de Cannes avait déjà réalisé des opérations de désinfection des voies publiques depuis le 25 mars avec "un produit bactéricide et virucide désinfectant et non toxique à base d’eau de javel diluée". La commune évoquait alors des opérations de désinfection méthodiques des voies de circulation, trottoirs, parcs et des mobiliers urbains (rampes, poignées, bancs, etc) tous les jours devant les établissements prioritaires et les sites les plus fréquentés (hôpitaux, pharmacies, EHPAD, centres commerciaux, commissariats, centre d’accueil des SDF, passages souterrains, gares).

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société