Festival de Cannes : le Niçois Abdellatif Kechiche revient enflammer la Croisette six ans après "La vie d'Adèle"

Mai 2013, il créait la polémique autour de "La vie d'Adèle". Le Niçois Abdellatif Kechiche revient au Festival de Cannes pour présenter en compétition le deuxième volet de "Mektoub My Love". Un long, très long métrage de 3 heures 28.

Le réalisateur niçois Abdellatif Kechiche.
Le réalisateur niçois Abdellatif Kechiche. © Tiziana FABI / AFP
"Mektoub, My Love: Intermezzo" a été ramené à 3h28 alors qu'il était annoncé pour une durée de 4 heures. Le film d'Abdellatif Kechiche reste très secret à Cannes.

"Intermezzo" s'articule autour d'une bande de jeunes entre flirts, soirées et journées à la plage. La photo mise en ligne montre d'ailleurs une scène en boite de nuit. Après avoir exploré les errements du beau mais timide Amin (Shaïn Boumedine), le dilemne d'Ophélie (Ophélie Bau), entre celui qu'elle doit épouser et son amant Tony (Salim Kechiouche), qui seront les personnages principaux de ce nouvel opus ? 
Après la vague #MeToo, la polémique sur la manière de filmer les corps féminins risque dans tous les cas de resurgir après la projection d'"Intermezzo", rajouté à la dernière minute dans la liste des films en compétition au Festival de Cannes. 
La présence du film en compétition signe dans tous les cas le retour de Kechiche sur la Croisette, depuis la polémique sur les conditions de tournage de "La vie d'Adèle" superbe histoire entre deux jeunes femmes de milieux opposés et récit d'un premier amour.
    - Avec AFP
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival de cannes cinéma culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter