Le Festival de Cannes et sa Palme d'or : 118 grammes d'or très convoités

L'actuel trophée a été dessiné en 1998 par Caroline Scheufele, coprésidente de Chopard, le joaillier suisse qui fournit chaque année gracieusement le trophée, en échange d'un partenariat officiel. La valeur de la Palme est d'environ 20.000 euros.

Le "Graal cinématographique" décerné par le jury du Festival de Cannes.
Le "Graal cinématographique" décerné par le jury du Festival de Cannes. © Nicolas Debru France 3
"Graal cinématographique" décerné par le jury du Festival de Cannes, elle consacre le meilleur film de la compétition.  


C'était comment avant ?


La première Palme a été décernée en 1955 à "Marty" de l'Américain Delbert Mann. Jusqu'en 1954, le meilleur film remportait le Grand prix du Festival International du Film. Le réalisateur primé repartait avec un diplôme et une oeuvre d'art signée d'un artiste contemporain.
Alors délégué général du festival, Robert Favre Le Bret lance alors un appel d'offres auprès de joailliers pour créer un trophée rappelant la feuille de palmier qui figure sur les armoiries de la ville de Cannes.

La première Palme d'or ne fait pourtant pas l'unanimité : le trophée est abandonné après le festival de 1963. Elle sera finalement réhabilitée en 1975. La Palme a célébré ses 60 ans en 2015 mais n'a été attribuée que 57 fois depuis sa première édition, en comptabilisant les cinq années où des trophées ex aequo ont été décernés.

40 heures de travail et l'intervention de cinq joailliers de la société suisse Chopard sont nécessaires pour réaliser le trophée. Depuis 2014, la Palme bénéficie du label international "Fairmined", garantissant que l'or jaune utilisé est extrait dans le respect de l'environnement et des droits sociaux des orpailleurs. La Palme repose sur un coussin de cristal de roche de 1 kg, taillé en forme de diamant et toujours unique : la nature ne donne jamais naissance à deux cristaux identiques.

En cas de Palme ex aequo, ou encore d'accident matériel, une Palme de secours est toujours prévue. Depuis l'an 2000, deux mini-palmes récompensent les prix d'interprétation féminin et masculin. 
- AVEC AFP
Les dix dernières Palmes d'or :

Le 72e Festival de Cannes s'achève samedi soir avec 21 films en compétition pour remporter la prestigieuse Palme d'or. Rappel des dix derniers lauréats:

    - 2018: "Une affaire de famille" de Hirokazu Kore-Eda (Japon)
    - 2017: "The Square" de Ruben Östlund (Suède)
    - 2016: "Moi, Daniel Blake" de Ken Loach (Grande-Bretagne)
    - 2015: "Dheepan" de Jacques Audiard (France)
    - 2014: "Winter Sleep" de Nuri Bilge Ceylan (Turquie)
    - 2013: "La vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche (France)
    - 2012: "Amour" de Michael Haneke (Autriche)
    - 2011: "The Tree of Life" de Terrence Malick (Etats-Unis)
    - 2010: "Oncle Bonnmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures" d'Apichatpong Weerasethakul (Thaïlande)
    - 2009: "Le ruban blanc" de Michael Haneke (Autriche)
   
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival de cannes cinéma culture