Festival de Cannes. A la 75e minute du film «L’innocent» de et avec Louis Garrel

Publié le
Écrit par Anne Le Hars

Durant ce 75e Festival de Cannes, la rédaction de France 3 Côte d'Azur vous propose d'évoquer les long-métrages en faisant une pause sur la 75e minute des films. Projeté ce mardi 24 mai, hors compétition «L’innocent» de Louis Garrel avec Roschdy Zem, Anouck Grinberg, Noémie Merlant et Louis Garrel.

Une aire de repos sur l’autoroute, un soir d’hiver.

A la 75e minute, deux hommes déchargent des caisses d’un poids lourd pour les charger à l’arrière d’une camionnette. Les caisses sont lourdes, il y en a beaucoup.

A l’intérieur, des kilos de caviar en provenance d’Iran. Vous l’avez compris, ce que font ces deux hommes n’est pas, comme on dit, « très catholique » ! Je dirais même que ça fleure bon le gros trafic ! Au même moment, dans le restaurant d’à côté, un routier bien glauque comme on les aime, un couple s’engueule.

Bon, en fait ce n’est pas un vrai couple, ils font semblant. Ils essaient d’occuper le chauffeur du poids lourd transportant le caviar pour laisser du temps aux 2 malfrats en train de le dévaliser ! L’homme, c’est Abel, alias Louis Garrel, et elle c’est sa meilleure amie, Clémence, interprétée par Noémie Merlant.

Abel donne un coup de main au nouveau mari de sa mère qui sort de prison mais avait encore un dernier braquage à faire ! Il ne le fait pas de gaîté de cœur croyez-moi !

C’est vraiment histoire de dépanner et, une fois de plus, d’aider sa maman qui, régulièrement, choisit ses amoureux parmi des ex taulards. Clémence elle, s’amuse beaucoup à jouer la comédie ! Et puis un braquage, c’est très excitant, ça n’arrive pas tous les jours ! Evidemment, ce type de jeu comporte quelques risques…

C’est sans doute, vous l’imaginez, ce qui va arriver, mais je vous laisse la surprise de le découvrir !

Pour son 4e long-métrage Louis Garrel s’est lancé dans une comédie assez jubilatoire, mais avec sa touche de mélo, entre Roschdy Zem parfait dans le rôle de l’ex gangster amoureux et Anouk Grinberg, très touchante en mère aussi fantasque que vulnérable.

A la 75e minute, on assiste à un braquage qui avait tout pour réussir…

Tout savoir sur le film

Le film est donc une comédie légère jouant des codes du film de braquage. Garrel y joue le rôle d'Abel, un jeune homme dont la mère, jouée par Anouk Grinberg, épouse un homme qui sort de prison (Roschdy Zem). Très inquiet pour elle, il embarque sa meilleure amie (Noémie Merlant) pour tenter de la protéger, embarquant sans le vouloir le quatuor dans des aventures inattendues.

"J'avais envie de faire un film qui s'amuserait du genre policier, léger et drôle à regarder", a expliqué à l'AFP Louis Garrel.

Le film révèle le potentiel comique de Noémie Merlant, plutôt vue dans des drames depuis le "Portrait de la jeune fille en feu". "Dans la vie, je ne pense pas être quelqu'un de très drôle", reconnaît-elle.

Sortie en salle le 12 octobre.