Festival de Cannes. A la 75e minute du film « Don Juan » de Serge Bozon avec Tahar Rahim, Virginie Efira et Alain Chamfort

Publié le
Écrit par Nathalie Hayter & Anne Le Hars

Durant ce 75e Festival de Cannes, la rédaction de France 3 Côte d'Azur vous propose d'évoquer les long-métrages en faisant une pause sur la 75e minute des films. Projeté ce 22 mai, « Don Juan » de Serge Bozon avec Tahar Rahim, Virginie Efira et Alain Chamfort.

A la 75e minute du film… C’est une pièce de théâtre, laquelle à votre avis ? Je vous le donne en mille ?

Don Juan évidemment. Dans le rôle-titre : Tahar Rahim, et face à lui, une Elvire tout en blondeur : Virginie Efira.

Je vous vois venir : en fait c’est du théâtre filmé ? Eh bien non, c’est l’histoire de deux comédiens qui jouent Don Juan. Il y aura donc tout au long du film des extraits de l’œuvre de Molière, en répétition, puis en représentation.  

Mais pas seulement. Car le personnage principal, celui qui joue l’acteur, est lui-même un peu Don Juan, accumulant les conquêtes, mais abandonné dès le début du film par la seule femme qu’il a vraiment aimé.

Le jour de son mariage, c’est ballot ! Heureusement elle revient et accepte d’être sa partenaire sur scène comme à la ville. Ouf ! A la 75e minute, ils sont donc en plein représentation dans ce petit théâtre de province, à Granville précisément, les mouettes s’invitant d’ailleurs régulièrement entre les tirades !

Entre temps, on aura vu Virginie Efira, alias Julie dans le film, endosser une bonne dizaine de rôles éphémères, autant de fantasmes imaginés par son compagnon. On aura aussi pris un verre avec un Alain Chamfort au bord du gouffre dans le rôle d’un père ayant perdu sa fille victime de l’odieux Laurent, alias Don Juan, alias Tahar Rahim.

Bon, vous l’aurez compris, c’est assez confus, et finalement pas si original que cela, des Dom Juan revisités, il y en a eu beaucoup sur scène comme sur grand écran. Et même si on adore et Virginie Efira et Tahar Rahim, on se dit qu’ils se sont pas forcément ici, au mieux de leur talent.

Reste pour les amoureux de Molière, des extraits non négligeables de sa tragi-comédie : notamment à la 75e minute !

Tout savoir sur le film

A l'ère post-Metoo, Don Juan ne serait-il pas un peu "has been" ? Pas pour le réalisateur Serge Bozon qui a complètement transformé le personnage. 
D'ailleurs, "ce Don Juan est un anti-héros. Il ne cesse de se prendre des vents et de se faire jeter par les femmes, même si dans le fond il ne brûle pour une seule femme: Julie".

Seule particularité du Don Juan originel que Serge Bozon a conservée : le regard que porte Laurent sur les femmes. Ce dernier ne peut s'empêcher de les regarder, voire de les fixer.

Pas tout à fait une comédie musicale, plusieurs scènes chantées par Tahar Rahim et Virginie Efira émaillent le film. 

Sortie du film ce 23 mai.