Festival de Cannes. Cate Blanchett affiche une robe aux couleurs du drapeau palestinien et souhaite plus de films sur les réfugiés

Sur le tapis rouge du Festival de Cannes, Cate Blanchett est apparue ce lundi soir dans une robe aux couleurs vert, blanc et noir du drapeau palestinien.

Sa robe se voulait rose poudré. Mais une fois sur le tapis rouge du festival, elle affichait clairement les couleurs du drapeau palestinien : Noir, blanc, vert.

Un jeu de couleurs et de doublure délicat qui pour les internautes, n'a pas laissé l'ombre d'un doute quant à son engagement pour le peuple gazaoui :

En novembre, elle avait appelé devant le Parlement européen à un cessez-le-feu à Gaza. 

L'actrice australo-américaine Cate Blanchett, ambassadrice de bonne volonté du Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR), a appelé lundi lors d'une discussion au Festival de Cannes à faire davantage de films sur les réfugiés.

Je suis toujours perplexe sur la raison pour laquelle davantage de films ne parlent pas directement ou indirectement" des réfugiés

L'actrice australo-américaine Cate Blanchett

En conférence de presse.

"Chez les réfugiés que j'ai rencontrés... leurs histoires sont tellement incroyables et inspirantes, leur sens de l'humour et leur résilience et leur courage... Plus nous excluons ces voix de nos récits, plus nous les rendons différents", a-t-elle estimé. "Les personnes qui sont déplacées ont une voix, elles ont une histoire. La question c'est juste comment on les écoute", a-t-elle poursuivi.

"J'adorerais dire aux gens qui réfléchissent aux réalisateurs avec lesquels ils pourraient travailler ou les histoires qu'ils pourraient raconter de faire, juste comme un exercice, la liste des gens qui ne vous ressemblent pas, qui n'ont pas eu la même expérience que vous pour voir quelles histoires vous aimeriez raconter parce que je pense que ce qui s'est passé avec le vieux système des studios c'est qu'ils se sont mis à raconter la même histoire faite par les mêmes personnes, les mêmes équipes et ça l'a tué", a-t-elle estimé.

C'est un truc mortel", a-t-elle ajouté, précisant en avoir fait l'expérience avec des diffuseurs : "Vous leur pitchez une histoire et ils disent +oh on a adoré, on a connecté, on est tellement touché mais ça ne fait pas partie de notre mandat. Et vous vous dites, +toi espèce de connard, tu n'as pas d'autres histoires comme ça dans ton portefeuille, tu ne veux pas une offre dynamique ?

Cate Blanchett.

Sur cette difficulté de produire des histoires ayant trait aux réfugiés, l'actrice a évoqué la série australienne Stateless qu'elle a créée, produite et dans laquelle elle joue, assurant qu'il avait fallu "six ans pour que ça se fasse" mais qu'elle avait ensuite "gagné tous les prix en Australie" et que Netflix l'avait acheté.

Quelques engagements

À l'heure où le conflit entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza embrase les campus et les réseaux sociaux, les stars présentes au 77ᵉ Festival de Cannes préfèrent afficher un soutien discret. Ruban jaune accroché à la veste, l'acteur Philippe Torreton a gravi les marches lors de la soirée d'ouverture. Un symbole en soutien aux quelque 250 personnes prises en otage par le Hamas le 7 octobre. L'actrice Leïla Bekhti, a arboré mercredi un pin's pastèque, l'un des symboles de la résistance palestinienne.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité