Festival de Cannes. La montée des marches pleine "d'amour ouf" de l'équipe du film de Gilles Lellouche en 5 photos

En sélectionnant "L'Amour ouf", le Festival de Cannes espère s'adresser à un public jeune. Le film de l'acteur et réalisateur Gilles Lellouche qui réunit deux chouchous du public, François Civil et Adèle Exarchopoulos, a été salué pendant plus d'une quinzaine de minutes après sa projection au Palais des Festivals... Et salué pour son glamour sur les marches !

Six ans après le succès populaire du "Grand Bain", Gilles Lellouche a reçu un accueil des plus chaleureux pour L'Amour ouf, en lice pour la Palme d'or ce jeudi soir. 

Le film de l'acteur et réalisateur français qui réunit deux chouchous du public, François Civil et Adèle Exarchopoulos, a été salué pendant plus d'une quinzaine de minutes après sa projection au Palais des Festivals.

Le film de 2H46 se déroule dans les années 1980 dans le nord de la France, et raconte l'histoire d'amour entre Jackie et Clotaire qui "grandissent entre les bancs du lycée et les docks du port", selon le synopsis.

1/5 - François Civil joue Clotaire

"Je n'ai pas de Palme d'or contrairement à Adèle donc je suis comme un gamin ici", a confié François Civil en conférence de presse. Il a salué un "film qui ressemble tellement à Gilles", avec "un souffle que je ne vois pas ailleurs dans le cinéma français". Sa définition de l'amour ouf ? Par ici sa déclaration.

2/5 Adèle Exarchopoulos joue Jackie

Cette sélection pour la Palme d'or, Adèle Exarchopoulos l'a vécu comme "un uppercut de joie". Adèle Exarchopoulos a été séduite immédiatement par le scénario : "C'était presque physique, j'ai eu tout de suite envie d'aimer", dit-elle en conférence estimant que c'est pour ça "que le cinéma peut être nécessaire. Ça te révèle quelque chose à toi-même, ça bouscule tes certitudes et surtout tu te sens vivant !", s'est-elle enthousiasmée. 

Sa définition de l'amour ouf ? Par ici sa déclaration.

3/5 Battement de cœur, chair et sang pour Gilles Lellouche

"J'avais envie de faire un film qui soit un tout petit peu dénué de cynisme", a confié à l'AFP l'acteur-réalisateur, le voyant comme un "élan poétique, amoureux... Le temps de l'innocence retrouvé" avec "de grands mouvements lyriques contrariés par de grands mouvements de violence comme un battement de cœur, la chair et le sang."

4/5 Le film d'une génération pour Mallory Wanecque

"C'est le film d'une génération, j'espère", prévoit, quant à elle, Mallory Wanecque qui joue la jeune Jackie, le personnage d'Adèle Exarchopoulos jeune donc. Elle a été révélée dans le film Les pires.

5/ 5 Un casting de ouf

Sont également au générique, Elodie Bouchez, Alain Chabat, Benoît Poelvoorde, Vincent Lacoste, Jean-Pascal Zadi et Raphaël Quenard.

"Ça va faire du bien à la nouvelle génération. Ça faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu de film qui prônait autant l'amour chez les jeunes", a déclaré Malik Frikah.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité