Jihadisme: procès du 18 avril au 7 juillet 2017 pour la cellule Cannes-Torcy

Les policiers du GIPN lors de l'opération anti-terroriste à Cannes le 6 octobre 2012. / © © JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP
Les policiers du GIPN lors de l'opération anti-terroriste à Cannes le 6 octobre 2012. / © © JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

Le procès de la cellule jihadiste dite de Cannes-Torcy, dont vingt membres présumés ont été renvoyés devant la cour d'assises spéciale de Paris, se déroulera du 18 avril au 7 juillet 2017.

Par AFP

Cinquante-cinq jours d'audience sont ainsi prévus. Attentat contre un magasin casher en 2012, projets d'attaques contre des militaires, départs vers la Syrie: cette cellule avait été présentée par les services antiterroristes comme l'une des plus dangereuses opérant en France depuis les attentats de 1995.

20 personnes renvoyées

Après le jet le 19 septembre 2012 d'une grenade dans une épicerie casher de Sarcelles, faisant un blessé, les enquêteurs étaient rapidement remontés jusqu'à Jérémie Louis-Sidney. Ce délinquant connu pour ses liens avec la mouvance salafiste, décrit par des proches comme un "fanatique", était mort le 6 octobre 2012, tué par des tirs de réplique des policiers venus l'interpeller à Strasbourg. Parmi les vingt personnes finalement renvoyées aux assises spéciales, originaires de Torcy (Seine-et-Marne) et Cannes, dix sont en détention provisoire, sept sont libres sous contrôle judiciaire et trois sont visées par un mandat d'arrêt, dont deux soupçonnées d'être en Syrie.

Les crimes terroristes sont jugés en France par une cour d'assises spéciale, composée seulement de magistrats professionnels, sans jurés populaires.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus