La CGT menace de couper le courant pendant le Festival de Cannes, le Grand Prix de Monaco et le Festival d'Avignon

Plus sur le thème :

La CGT menace plusieurs évènements culturels ou sportifs de la région Paca. Elle pourrait les plonger dans le noir en coupant leur alimentation électrique. Un moyen de protester selon eux contre la réforme des retraites dont la loi a déjà été promulguée.

Cannes, Avignon et Monaco vont-elles connaitre le même sort que Ganges ou Muttersholtz, deux communes où des coupures de courant ont été récemment effectuées sur les derniers lieux de visites du président Macron ? Le dernier communiqué des syndicats de la CGT Energie semble répondre par l'affirmative. 

Ce vendredi 21 avril, alors que l'arsenal des outils de la contestation contre la réforme des retraites s'agrémente des batteries de cuisines, "100 jours d'actions et colère" sont annoncés par la CGT Energie et notamment le 3 mai.

L'organisation syndicale réclame que la réforme des retraites ne soit pas appliquée, dénonce aussi les "méthodes antidémocratiques" du gouvernement. Et de menacer directement en région Paca le Festival de Cannes, le Grand-Prix de Monaco et le Festival d'Avignon.

Deux évènements majeurs de la Côte d'Azur sont visés

"Macron a promis 100 jours pour apaiser, nous lui promettons 100 jours d'actions et de colère ! L'heure est loin d'être à la résignation" ont déclaré dans un communiqué les syndicats de la Fédération nationale Mines Energie (FNME) CGT, au terme d'un "conseil général" tenu vendredi. Une référence directe de la dernière allocution présidentielle enregistrée et diffusée le 17 avril.

"Nos débats font ressortir des positions offensives, fermes et unanimes" qui s'exprimeront notamment lors des journées de mobilisation interprofessionnelle, prévues les 28 avril et 1er mai.

La FNME, qui promet d'être "imaginative", annonce également "une journée nationale de colère dans l'énergie le 3 mai".

La "grévilla", selon les termes de l'organisation, se poursuivra aussi avec des "perturbations énergétiques" lors des déplacements de l'Exécutif, comme ce fut le cas dans le Bas-Rhin, où une usine a vu son alimentation en électricité suspendue momentanément lors de la venue d'Emmanuel Macron.

 

Le syndicat vise ainsi plusieurs évènements majeurs du printemps, organisé sur le sol national, mais pas que. Le Grand Prix de Monaco, organisé sur un territoire étranger alimenté par des installations françaises, est aussi dans le collimateur du syndicat qui continue de lutter contre la loi qui a été promulguée au Journal officiel mi-avril.

En mai, fais ce qu'il te plaît ! Le festival du film de Cannes, le Grand Prix de Monaco, le tournoi de Roland-Garros, le festival d'Avignon pourraient se retrouver dans le noir ! On ne lâchera rien !

Communiqué de la CGT Mines Energie

Au-delà même du sujet retraite, "toutes les négociations de branche, quel que soit le sujet, seront mises sous surveillance des salariés grévistes", prévient le syndicat, afin de "gagner sur toutes nos revendications et bien plus que le seul retrait de la réforme des retraites".

Parmi ces actions, la CGT a revendiqué jeudi deux coupures de courant à l'aéroport de Montpellier et dans un collège de l'Hérault, à l'occasion d'un déplacement d'Emmanuel Macron.

Dans le département des Alpes-Maritimes, le mouvement des "Robins des bois" de l'énergie avait par exemple mené une action nationale le jeudi 26 janvier 2023. La totalité des usines électriques a été mise à l'arrêt.

- Avec AFP