Mort du "gentleman driver" Patrick Tambay, ancien pilote de Formule 1 et élu azuréen

Publié le
Écrit par Gregory Bustori .

Agé de 73 ans, l'ancien pilote français de Formule 1 Patrick Tambay est décédé a-t-on appris ce dimanche 4 décembre. Il souffrait de la maladie de Parkinson depuis de nombreuses années.

La famille de Patrick Tambay a fait savoir ce dimanche 4 décembre que l'ancien pilote et élu azuréen est décédé des suites d'une longue maladie. 

Il avait été révélé au grand public après deux victoires Grands Prix, l'un en 1982 et l'autre en 1983, au volant d'une Ferrari. Il reste l'un des rares Français à avoir eu le privilège de conduire une Ferrari en Formule 1 et de gagner au volant d'une de voitures de la Scuderia, notamment sur deux circuits mythiques, à Hockenheim, en Allemagne en 1982, et à Imola en 1983, en Italie.

Considéré par les observateurs et par ses fans comme "gentleman driver", au physique avenant et toujours aimable, c'est un accident fatal qui est à l'origine de son arrivée chez Ferrari. Son grand ami Gilles Villeneuve - qui lui avait demandé d'être le parrain de son fils Jacques - se tue en mai 1982 lors des essais du Grand Prix de Belgique. Un drame qui lui permettra à Patrick Tambay de prendre son baquet au sein de l'écurie italienne.

Patrick Tambay a également couru pour les écuries McLaren et Renault et gagné à deux reprises le championnat nord-américain CanAm, en 1977 et 1980.

Une vie politique sur la Côte d'Azur

Après sa carrière, Tambay est devenu l'une des voix de la F1, toujours précis, toujours intéressant, aux micros de Canal Plus, de RMC, de La Cinq ou encore de Motors TV, une chaîne thématique fondée avec son ami Jean-Luc Roy.

Il est aussi devenu élu dans la petite ville du Cannet. D'abord comme adjoint aux Sports à partir de 1995, avec dans son équipe le footballeur Christian Lopez et le volleyeur Alain Fabiani. Puis comme conseiller général et départemental, élu en 2002, 2008 et 2015 sous les couleurs des Républicains.

Il a été également conseiller départemental du canton Le Cannet-Mougins, et chargé d’une mission sur la sécurité routière pour le département des Alpes-Maritimes.

De nombreuses réactions

Adrien Tambay a salué la mémoire de son "héros", son père, par une publication sur Instagram où il témoigne du nombre de messages reçus d'amis ou d'admirateurs qui apprécient l'ancien pilote de F1.

Les personnalités politiques azuréennes se sont aussi rapidement manifestées. Du côté du Cannet, Michèle Tabarot, députée des Alpes-Maritimes et présidente de la majorité municipale, et Yves Pigrenet, le maire de la commune, ont signé à quatre mains un communiqué de presse ce dimanche pour faire part de cette perte à leurs administrés. 

"Il fût un remarquable ambassadeur de notre ville, un élu proche et sincère qui manquera aux nombreux cannettans qu’il côtoyait régulièrement. A sa famille, ses amis et ses collègues du conseil municipal et départemental, nous leur exprimons nos sincères condoléances et l’expression de notre amitié la plus attristée" ont-ils écrit.

Un peu plus loin dans le bassin cannois, le maire de Cannes David Lisnard a réagi, notamment sur son compte Twitter, en évoquant le passé cannois de Patrick Tambay, qui avait scolarisé certains de ses enfants dans la cité des festivals.

Le maire de Nice, Christian Estrosi, a également salué la mémoire de ce "grand champion" d'un "élu engagé".

Le natif de Paris aura laissé d'innombrables souvenirs sur la Côte d'Azur, une terre particulièrement marquée par les champions de sports automobiles.

-Avec AFP

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité