Octogénaire agressée à Cannes : les deux mineurs condamnés à 1 an de sursis probatoire

La décision est tombée en début d'après-midi ce 28 juin. Les deux mineurs qui ont agressé une octogénaire à La Bocca en août 2022, sont condamnés à une peine de 12 mois d'emprisonnement, assortie d'un sursis probatoire de deux ans, avec obligation de soins.

C'est un fait divers qui a marqué les esprits, l'agression violente, en août 2022, d'une octogénaire par de mineurs âgés de 14 ans dans le quartier de Cannes-La Bocca.

Ce mercredi 28 juin, le tribunal pour enfants les a condamnés à un an de sursis probatoire, à une obligation de soin ainsi qu'à une interdiction d'entrée en contact avec la victime ou de se rendre à son domicile.

Ils ont aussi interdiction de détenir ou porter une arme pendant une durée de cinq ans, selon les informations d'une équipe de France 3 Côte d'Azur présente au tribunal.

Le troisième mineur relaxé

Le 30 novembre dernier, une première audience, en présence de la victime, a eu lieu au tribunal des enfants de Grasse. À l'issue de cette audience qui s'est déroulée à huis clos, le mineur qui a frappé l'octogénaire ainsi que celui qui lui a volé son sac ont été reconnus coupables et maintenus dans un centre éducatif fermé. 

Le troisième mineur, qui a filmé la scène, a été relaxé, mais le parquet a fait appel de la décision. Il sera de nouveau jugé devant la cour d’appel d'Aix-en-Provence, à partir de septembre. 

Les deux mineurs, âgés de 14 et 15 au moment des faits, vont pouvoir regagner leur domicile, après avoir passé les derniers mois en centre éducatif fermé.

Retour sur les faits

Le 29 août 2022, un peu après midi, une octogénaire rentre des courses dans sa résidence de Cannes-La Bocca. Sur les caméras de vidéo-surveillance, on la voit marcher doucement avec son panier à la main. Elle sera retrouvée gisante sur le sol. 

Sur ces mêmes vidéos, on voit trois jeunes suivre cette femme. Le premier arrive en courant, par-derrière, et la frappe violemment à la tête. Elle tombe instantanément et perd connaissance. Le deuxième lui dérobe son sac contenant une dizaine d'euros et le troisième semble filmer toute la scène avec son téléphone. 

Son gardien la retrouve dans l'entrée. Il pense d'abord à une chute, mais constate des hématomes sur son corps. Transférée à l'hôpital, l'octogénaire a de multiples fractures faciales et des contusions. La victime sera hospitalisée pendant une semaine pour des multiples fractures et contusions.