Des plaisanciers secourus par l'hélicoptère de la Marine Nationale la nuit dernière au large de Cannes

Image d'archives hélitreuillage par hélicoptère Panther. Image prétexte. / © Marine nationale
Image d'archives hélitreuillage par hélicoptère Panther. Image prétexte. / © Marine nationale

Plus de peur que de mal pour trois plaisanciers. Leur bateau a échoué au sud de l'île Saint-Honorat au large de Cannes suite à un grain. Ils sont été hélitreuillés, ainsi qu'une secouristes de la SNSM. 

Par Catherine Lioult

Météo France avait prévu des orages la nuit dernière, et ils ont bien eu lieu sur le secteur cannois.
Trois plaisanciers en ont fait les frais. Leur bateau navigait  au sud de l'île Saint-Honorat, en face au large non loin du Monastère.
 
int-Honorat

A 1 heure du matin, un grain fait échouer l'embarcation, une vedette de 9 mètres. Les plaisanciers font face à une forte houle, avec des vents force 5 et des déferlantes.
Contacté, le Crossmed de la Garde, dans le Var, dépêche un équipage de la SNSM de Cannes-Golfe-Juan. Une fois sur place, les 4 sauveteurs, dont le patron, Didier Sulpice, se rendent sur les lieux avec leur vedette. Après analyse de la situation, ils décident d'aller récupérer les passagers, des personnes âgées, avec l'annexe.
L'intervention est périlleuse en pleine nuit et avec cette météo.
Et alors que deux bénévoles supervisent le sauvetage, deux autres tentent de récupérer les naufragés mais le canot pneumatique est déchiqueté par les rochers et les vagues.  
Résultat : un occupant du bateau et une équipière de la SNSM tombent à l'eau et regagneront la vedette échouée à la nage.
 

L'hélicoptère sur place

Opération délicate de sauvetage de plaisanciers la nuit dernière. / © Patrice LAPOIRIE / MAX PPP
Opération délicate de sauvetage de plaisanciers la nuit dernière. / © Patrice LAPOIRIE / MAX PPP

Il faudra l'intervention de l'hélicoptère de la Marine Nationale pour hélitreuiller les trois passagers, sans oublier l'équipière de la SNSM qui souffre de nombreux hématomes. Tous seront transportés à Nice à l'hôpital Pasteur pour un suivi médical.
Grégory fontaine, sauveteur bénévole de la SNSM, revient sur une intervention qui s'est terminée à 7 heures ce vendredi matin.

Je suis fatigué mais content. On a perdu une annexe, on a passé une nuit blanche, mais tout le monde est sain et sauf et ça, c'est notre mission.



Pour Alex Repetto, président de la station SNSM de Cannes-Golfe-Juan, 
 

Les plaisanciers pensent que la Méditerranée est un lac, alors qu'un gros orage avec un vent force 5 peut arriver en 10 minutes.

Même message de la Préfecture Maritime, qui rappelle qu'il conveint de consulter la météo avant toute sortie. Une imprudence peut mettre en danger les services et administrations susceptibles d’être engagés dans les opérations de secours.
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus