PORTRAIT. Hervé Renard, le nouveau sélectionneur des Bleues a débuté sa carrière de footballeur sur la Côte d'Azur

Après la débâcle vécue par les joueuses de l’équipe de France de football, l’espoir renait enfin avec la nomination d’Hervé Renard à la tête des bleues. Alors que le coup d’envoi de cette Coupe du monde qui se déroulera en Australie et en Nouvelle-Zélande sera donné le 20 juillet à Sydney, cet ancien joueur de la Côte d'Azur a rencontré en ce lundi 3 avril les Bleues au château de Clairefontaine.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Hervé Renard est dans les startingblock pour relever un défi de taille : reprendre la main d’une équipe de France de football féminine qui était à la dérive.

Un passé azuréen, mais pas seulement

Son nom vous le connaissez sans doute, né à Aix-les-Bains en 1968, Hervé Renard était un joueur avant d’être un entraineur. Il a joué à l’AS Cannes de 1983 à 1990, au stade de Vallauris de 1991 à 1997 et au SC Draguignan de 1998 à 1998.

Quinze années passées sur la Côte d’Azur qui ont forgé un homme sûr de lui. Hervé Renard a surtout un passé Africain puisqu’il est le vainqueur de deux coupes d’Afrique des nations. En 2012, la Zambie et 2015 la Côte d’Ivoire. C’est donc avec de glorieux bagages qu’il s’embarque à la tête de l’équipe de France.

Une nouvelle expérience

Après des mois de tergiversations, Hervé Renard a enfin décroché le job qui pourrait changer sa vie. Même s’il ne manque pas d’expérience en tant que joueur et entraineur, ce sportif de 54 ans est novice dans le coaching d’une équipe féminine. En ce lundi 3 avril, il a pu rencontrer les joueuses au sein du château de Clairefontaine.

« Il faudra créer un groupe uni »

En ce premier jour dans le château des Yvelines, Hervé Renard a cumulé les premières fois qui dessineront son avenir au sein de l'équipe de France. Dans le château des Yvelines ont eu lieu les premières rencontres avec les joueuses, le staff, le premier discours et la première conférence de presse à Clairefontaine. Il a déclaré à nos confrères de l'AFP : 

Il faudra créer un groupe uni, parce qu'on est ensemble, pas divisés. Il faut y aller par petites touches, découvrir chacune d'entre elles. C'est ce que j'aime le plus dans mon métier.

Hervé Renard, entraineur équipe de football de France féminine

Le calme après la tempête ?

Après le licenciement de Corinne Diacre le 9 mars dernier et toutes les intrigues qui ont mené à ce limogeage (qui a tout de même couté 600 000 euros à la Fédération Française de Football), l’espoir d’un avenir apaisé repose sur les épaules d’Hervé Renard.

J'ai quatre filles à la maison. On ne se comporte pas de la même façon avec un groupe féminin qu'avec un groupe masculin.

Hervé Renard, nouvel entraineur de l’équipe féminine de France de football.

La France jouera le 23 juillet contre la JamaïqueEn plus de la finale, Sydney doit accueillir 11 matches. De son côté, Auckland (Nouvelle-Zélande) a hérité de 9 rencontres, dont le match d'ouverture, qui se jouera le 20 juillet à l'Eden Park.

Pour connaitre le calendrier, cliquez ici.

Avec AFP