Covid-19: fin de la quatorzaine à l'Ehpad La Riviera de Mougins

En quatorzaine depuis la découverte d'un nouveau cas positif parmi ses résidents fin juillet, un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Mougins (Alpes-Maritimes), qui avait enregistré 40 décès au pic de l'épidémie de Covid-19, a été déconfiné ce vendredi.

L'Ehpad La Riviera à Mougins, propriété du groupe Korian.
L'Ehpad La Riviera à Mougins, propriété du groupe Korian. © Max PPP
"L'épisode de confinement est clos, la vie reprend normalement avec le redémarrage des visites sans rendez-vous sept jours sur sept tous les après-midis, dans le respect des gestes barrières, et la reprise des repas en commun", a précisé Korian qui gère l'établissement La Riviera. 

Finalement, il n'y a pas d'autre cas Covid dans l'établissement La Riviera situé à Mougins (Alpes-Maritimes). Les résultats des tests sur les résidents et le personnel s'avèrent tous négatifs.
Mais l'établissement doit respecter une quatorzaine pour éviter tout risque de contamination. A la demande de l'Agence Régionale de santé, l'établissement restera donc confiné jusqu'au 6 août. 

Les familles des résidents ont été contactées par téléphone ou par mail. 

Cet Ehpad avait été déjà durement touché pendant l'épidémie. Cette rechute sur une patiente hospitalisée avait donc été prise très au sérieux par la direction du groupe Korian.  

"Motif non covid"


Une résidente qui a contracté le virus en mars dernier était considérée guérie du Covid-19. En fin de semaine dernière, elle a été hospitalisée pour un "motif non Covid" au Centre Hospitalier de Cannes (Alpes-Maritimes), d'après la direction du groupe Korian. Les médecins ont fait des tests : elle s'est avérée positive à ces tests. 

"Résurgences"


D’après les médecins, il s'agirait de "résurgences", de traces de Covid dans le corps de cette retraitée. Dans le doute, la patiente est restée hospitalisée, elle doit subir une nouvelle batterie de tests. Le centre hospitalier de Cannes a immédiatement prévenu l’établissement de la Riviera à Mougins. Très rapidement, les résidents et le personnel ont été dépistés. 

"2ème série de tests"


Chez les résidents, les tests se sont tous révélés négatifs. Même chose pour le personnel, sauf pour une personne qui avait contracté le virus. Elle présente encore des marqueurs du Covid.  Il y a eu une demande de complément de test pour cette personne qui était asymptomatique, précise la communication du groupe. Cela risque de retarder le déconfinement de 24h, d'après le groupe Korian. 
 

"Sortie positive de cet épisode d'inqiuétude"


Par précaution et en l'absence de traitement, des mesures de reconfinement ont été prises par la direction du groupe Korian. Contacté, le directeur régional du groupe Korian explique :
 

Celui qui n’aurait pas d’émotion face à une situation comme ça il ne serait pas normal (…) On a pris dès la première minute les mesures qu’il était nécessaire de prendre et qui nous permettent aujourd’hui d’envisager, j’espère, dans les prochaines heures une sortie positive de cet épisode d’inquiétude. Evidemment, en dehors des soucis de santé qu’a la dame dont on parle. 

Antoine Ruplinger, directeur régional Korian

Antoine Ruplinger précise que la résidente était déjà confinée dans sa chambre à l'intérieur de l'établissement avant d'être hospitalisée. Le risque de contamination serait donc minime au sein de l'Ehpad. 
 

Arrêt des visites

Tout le week-end, les familles ont été prévenues : arrêt des visites, repas pris en chambre, animations individuelles en chambre également. L'établissement est reconfiné mais cette fois, tous l'espèrent, sur un laps de temps très court, dans l'attente des résultats définitifs des tests.

L'établissement a également demandé par mail aux personnes qui sont venues à la Riviera dans les 14 jours précédents de se faire dépister. 

40 morts dans cet Ehpad


Un risque pris au sérieux par le groupe Korian. Fin avril, le bilan était de 40 morts dans cet Ehpad. Un terrible décompte : près d'un résident sur trois est décédé d'une suspicion du Covid-19 depuis la mi-mars. L'établissement comptait 109 résidents avant le début de l'épidémie.

Plainte contre X


En avril, à la suite des nombreux décès dans l'établissement, des proches de résidents ont déposé plainte contre X pour homicide volontaire, non-assistance à personne en danger et mise en danger d'autrui. 
Si les résultats du dépistage sont négatifs, le confinement sera immédiatement levé.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société coronavirus/covid-19 famille