Témoignage. "Il faut garder son sang-froid" : un jeune homme fait un massage cardiaque et sauve la vie d'un homme de 79 ans

Publié le Écrit par Coralie Becq

Grâce à son intervention, ainsi que celle des personnes présentes, une personne a pu être prise en charge par les secours. Une belle histoire qui permet de rappeler que quelques gestes simples peuvent sauver une vie.

Jeudi 4 mars, alors qu'Emilio Ciacci, se rend à la station-service pour laver sa voiture, il voit une personne qui semble s'assoupir sur un banc. Il prend la peine de prévenir la responsable que la personne paraît "s'endormir" mais en s'approchant, il constate qu'il y a un problème. 

Tout va ensuite très vite, Emilio et la responsable préviennent les secours. Un ami d'Emilio est sur place aussi, ensemble, ils vont prodiguer les premiers secours.

Premier reflex, c'est de vérifier s'il respire, j'avoue à ce moment-là, on essaie de se rappeler tous les conseils, c'est stressant, mais il faut garder son sang-froid.

Emilio Ciacci

à France 3 Côte d'Azur

À 26 ans, Emilio se rappelle des gestes appris lors des initiations aux premiers secours au lycée : "30 pompes et on insuffle" récite-t-il.

Au bout du fil, les secours lui demandent s'il sait faire le geste : "oui, je m'en souviens", alors le massage commence, en attendant les pompiers. À deux, avec son ami, ils sont plus confiants, ils ne réfléchissent pas trop.

C'est une chose de savoir le geste, dans la vraie vie, c'est différent. J'ai réagi de manière instinctive, je n'ai pas vraiment eu le temps de réfléchir.

Emilio Ciacci

à France 3 Côte d'Azur

Les pompiers arrivent rapidement et prennent en charge la victime en arrêt cardio-respiratoire. L'homme de 79 ans reprend une activité cardiaque et est transporté au Centre hospitalier de Cannes.

Emilio Ciacci reste sur place un moment puis il est invité à rentrer chez lui. À ce moment-là, il ne sait pas si la victime est en vie : "j'étais sous le choc, je n'ai pas dormi jusqu'au lendemain et je n'avais pas pensé à demander des informations".

Des nouvelles via les réseaux sociaux

C'est devenu une habitude pour beaucoup, publier sur les réseaux sociaux pour tenter de retrouver quelqu'un. Et c'est via un post Facebook, que la prise de contact entre la famille et Emilio se fait : "Bonjour à tous, jeudi 04/04 aux alentours de 10h/11h à la station essence de Mandelieu (une Total Energy, 273 avenue Francis Tonner). Un de mes proches a fait un malaise cardiaque et il a été secouru par une personne qui lui aurait fait un massage cardiaque en attendant les secours. Je souhaiterais retrouver cette personne afin de la remercier. Merci beaucoup"

Pour Emilio, c'est un soulagement, car il se dit que son action a pu peut-être sauver une vie. 

Jusqu’au lendemain, j'étais dans le flou, je me posais des questions, j’avais peur de ne pas avoir réagi assez vite, c'était un soulagement.

Emilio Ciacci

à France 3 Côte d'Azur

L'état de santé de la victime reste à cette heure encore fragile, l'homme est toujours plongé dans un coma artificiel alors sa famille n'a pas souhaité s'exprimer. Mais d'ores et déjà, le jeune sauveteur a prévu de rencontrer la famille de la personne âgée.

Cette épreuve choquante et traumatisante pour tous rappelle à quel point les gestes de premiers secours peuvent être importants.

Les gestes de premiers secours

L'initiation se fait souvent dans le milieu scolaire, au collège ou au lycée. Elle peut se faire sur la plage l'été. Connaître les gestes de premiers secours permet de pouvoir intervenir. 

On ne sait pas comment on va réagir, on ne sait pas si on sera efficace ou pas, mais l'important c'est d'essayer et suivre quelques étapes cruciales : 

  • on sécurise le lieu d'accident 
  • on analyse l'état de santé 
  • on appelle les secours

C'est à partir de là qu'on peut prodiguer les premiers gestes. En fonction des besoins, on peut être amené à faire un massage cardiaque, une manœuvre de Heimlich (étouffement) ou d'interrompre un saignement par une compression. 

Des formations plus poussées (courtes ou longues) sont proposées par la SNSM ou la Protection civile par exemple à qui France 3 Côte d'Azur avait demandé des conseils pour se préparer.

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité