VIDÉO. Ces 14 gares des Alpes-maritimes et du Var, n'ont plus de guichets

L'annonce a été faite lors de la journée internationale des travailleurs. Un comble pour les syndicats vent debout contre cette décision du Conseil régional de priver 14 gares TER entre Saint-Raphaël et Menton de "guichets humains". Des terminaux de paiement en lieu et place d'agents : dans cette région très touristique, la mesure fait encore plus grincer les dents.

Aucun agent sur place, porte fermée, rideau tiré : bienvenue dans certaines gares sans guichets du Var et des Alpes-Maritimes.

Ces fermetures de guichets ne sont pas décidées par la SNCF, mais par la région Paca, en charge des transports.

Le moins que l'on puisse dire est que cela a fait réagir le secrétaire national CGT 06 des Cheminots Olivier Gaumet qui a trouvé le procédé d'autant plus honteux que la date choisie pour la mise en œuvre est hautement symbolique :" c'est scandaleux cette annonce sur le bassin azuréen, avec tous les évènementiels et le volume de voyageurs qu’on transporte ! Ça fait des mois qu’on monte aux créneaux en disant qu’il y a ce risque-là. Depuis l'annonce de l'ouverture à la concurrence et la privatisation du ferroviaire, ce sont des coupes budgétaires et malgré nos interventions auprès des autorités organisatrices, des élus et de la direction de la SNCF, ils n'écoutent que la politique libérale ! Merci Muselier et le Conseil régional !"

La Région Provence-Alpes-Côte d'Azur invoque une adaptation nécessaire aux nouvelles pratiques d'achat de la clientèle et de la forte proportion d'abonnés sur cette ligne. Une stratégie de digitalisation des usages.

Quelles gares concernées ?

Les gares, sans plus de personnels, concernées par les fermetures de guichets sont :

> Fréjus et Saint-Raphaël (pour la gare TER de Boulouris) pour le Var et Sospel, La Trinité, Cannes-la-Bocca, Mandelieu, pour les Alpes-Maritimes où seuls des distributeurs vendront des billets.

> Quant à Menton Garavan, Carnoles, Villefranche, Cros-de-Cagnes, Villeneuve-Loubet, Biot, Golfe-Juan et Grasse une présence commerciale (des agents mobiles) est conservée, mais sans guichet.

Résultat pour les usagers et les touristes : ils devront apprendre à utiliser internet, les bornes ou espérer rencontrer, dans certaines gares, des agents qui seront munis de terminaux de paiement. 

C'est l'incompréhension totale chez de nombreux usagers, dont nombreux sont relativement âgés dans la région azuréenne. 

"Comment il faut payer là-dessus, je n'en ai pas la moindre idée ?"  interroge, anxieuse, Pierrette Daniel, 71 ans en gare de La Trinité.

Les horaires d’ouverture depuis le 1ᵉʳ mai  

Les agents auront des permanences, mais ne sont pas présents tous les jours. Voici leurs horaires de présence en gare de :

  • Menton Garavan : mercredi et samedi, de 13 h 30 à 15 h 30 ;
  • Carnoles : mercredi, vendredi et samedi, de 8 heures à 11 heures. Dimanche, de 14 heures à 16 heures ;
  • Villefranche : lundi, mardi, jeudi et dimanche, de 8 heures à midi ;
  • Cros-de-Cagnes : mardi, de 8 heures à midi, et jeudi, de 12 h 30 à 15 heures ;
  • Villeneuve-Loubet : mercredi, de 8 heures à midi, et samedi, de 14 heures à 18 heures ;
  • Biot : mardi, de 13 h 35 à 16 h 30, et mercredi, de 12 h 30 à 15 heures ;
  • Golfe-Juan : mardi et jeudi, de 8 heures à midi ;
  • Grasse : lundi et vendredi, de 8 h 30 à 12 h 30

 À Nice, en octobre 2022, les fermetures exceptionnelles des guichets un peu trop régulières avaient fini par faire pester de nombreux usagers, dénonçant "une aberration" et le manque d'assistance dans la gare.

Pas sûr que l'humeur soit plus clémente malgré l'arrivée des beaux jours.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité