A Nice, la fermeture des guichets dans la gare centrale provoque des mécontentements

La SNCF se dit prête à abandonner les guichets dans les petites gares. Le but est de s'adapter au comportement des voyageurs qui a fortement progressé vers le digital. Le problème est que les grandes gares comme celle de Nice semblent être aussi concernées par les futures nouvelles dispositions.

L’alerte est donnée. Les associations d’usagers se mobilisent un peu partout. Objectif : faire contrepoids aux décisions de fermetures des guichets par la SNCF.

A Nice, il s’agirait de passer à un seul guichet Grandes Lignes au lieu des sept actuellement existants. Le projet de réorganisation fait grincer les dents des voyageurs : « personnellement, dit une jeune femme, je passe beaucoup par l’application mais ça enlève le côté humain de la SNCF. On ne sait jamais vers qui se tourner quand il y a un problème. Je trouve que c’est une catastrophe et il faut vraiment arrêter ! »

Pour d’autres, les personnes en situation de handicap, par exemple, c’est un surcout manifeste qui sera engendré. Le billet gratuit « accompagnateur » n’existe pas sur l’application, or, lorsque que quelqu’un est handicapé, son accompagnateur bénéficie du trajet gratuit.

Faudra-t-il payer pour DEUX personnes dans ces cas ? La question peut se poser.

Dans la région PACA, une cinquantaine de guichets SNCF devraient être fermés. Celui de la gare Les Arcs-Draguignan, lui, a été sauvé par la mobilisation de l’AUGAD, l’association des usagers de la gare les Arcs Draguignan.

Ses membres ont multiplié les rassemblements devant la gare, les pétitions, et ont même envoyé une lettre à la ministre des transports.

Mais pour la SNCF, il s’agit de rapatrier ses forces vives sur d’autres postes que ceux des guichets.

4 % seulement des billets sont achetés dans ces guichets à l’échelon national ! 

Désormais, les titres de transports sont très majoritairement achetés sur Internet par les voyageurs. Un constat qui justifierait la fin annoncée de certaines billetteries.

Pour les cheminots de la CGT, la déshumanisation des gares est en marche.

C’est un non-sens, une catastrophe inacceptable. Il y a encore énormément d’usagers qui ont besoin de rencontrer des agents, des êtres humains pour être informés, pour les prises en charges, pour les renseignements. 

Olivier Gaumet, secrétaire de ce syndicat à Nice.

Un service low-cost appliqué aux trains, voilà ce que syndicats et usagers redoutent avec ce nouveau projet de la SNCF.

Les distributeurs de billets automatiques se taillent de plus en plus la part belle dans les gares. Pas seulement les petites. Même si la vente de billets de train via ces machines et via Internet représente 85 % des ventes, la diminution des ventes aux guichets ne doit pas constituer un prétexte à leur fermeture quasi-systématique s’insurgent les associations d’usagers. 

Depuis 5 heures du matin jusqu’à minuit, on pouvait sans problème venir au guichet prendre les billets. Tout cela s’est réduit comme peau de chagrin au fur et à mesure. Aujourd’hui, ils ferment à 15 h 30…

Jean-Michel Pascal, secrétaire général de la Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports, la FNAUT.

"A compter du 1er Novembre, le seul guichet Grandes Lignes en service sera accessible uniquement sur rendez-vous", précise Jean-Michel Pascal.

 

La SNCF a prévu de déployer des équipes mobiles de relation clients pour répondre aux inquiétudes des voyageurs. Un comité de pilotage réfléchit sur l’avenir des gares.

Pistes de réflexion retenues pour le moment : la mise en œuvre de services complémentaires économiques, touristiques ou associatifs.

 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité