VIDÉO. Yeux hagards, chemises débraillées, alcool... Au Festival de Cannes, les lendemains de soirées difficiles des festivaliers

durée de la vidéo : 00h01mn46s
Rencontre avec les festivaliers le lendemain de leurs soirées à Cannes. ©France Télévisions

Sur la Croisette, les festivaliers enchainent les films mais aussi les soirées depuis une semaine. Et parfois, il est difficile de tenir la distance.

A Cannes, les festivaliers ont rarement assez de 24 heures dans une journée. Pour nombre d'entre eux leur nuit s'étire souvent même jusqu'au matin. Croisés alors que le jour s'apprête à se lever, ces trois jeunes aux traits tirés, mais à la mine joviale n'ont pas l'intention d'aller se coucher et préfère entonner le tube de Lady Gaga Paparazzi quand on leur demande s'ils ne sont pas fatigués.

"Ah 5h09, si on est encore debout Cannes, c'est pour plusieurs options : soit on rejoint ses amis, soit on rejoint un amant, soit, et c'est l'option peut-être la plus triste, on rentre seule", égraine une festivalière, sourire aux lèvres.

"Nous, on n'a quasiment rien bu"

"Nous, on habite ici, on est venus sortir un peu pendant le festival, donc on profite, j'ai mes potes de Clermont, ils aiment bien", glisse un jeune homme à la chemise ouverte tout en gardant son sérieux. 'Voilà, on est fans de cinéma..." rigole son collègue, les yeux rieurs, avouant ainsi à demi-mots sa préférence pour les soirées festives à celle dédiée au 7e art. 

Pourtant, à l'aube, il est possible de croiser des fans de cinéma d'auteur. "C'est intéressant aussi d'avoir un point de vue différent et de découvrir un autre univers", glisse une jeune femme en tenue de soirée. Et son amie est catégorique : "Nous, on n'a quasiment rien bu !", lance-t-elle dans un éclat de rire.

Certains, en revanche, sont un peu moins sobres, mais reste tout de même élégants. "Pour la première de sa vie, mon ami a rentré sa chemise dans son pantalon", ironise un festivalier alors que le jour commence à se lever. Son ami, bouteille de bière à la main et yeux un peu flous, acquiesce.

"Regardez, j'ai un costard, et ces chaussures, jamais je mets ça moi d'habitude..., se gausse-t-il. Moi, je mets des trucs qui se dégradent en 5 minutes d'habitude." "Oui, ce ne sont pas des Gucci", explique son ami.

La recette pour tenir la distance

A 5 heures, les noceurs commencent à croiser joggeurs et livreurs, signe d'un nouveau tour de cadran imminent. Sur la plage, on passe à un gros coup de balai et pour les rues, ça ne saurait tarder pour éviter des lendemains qui déchantent. 

Pour affronter ces longues nuits, à chacun sa routine. "Il faut bien manger et boire beaucoup d'eau, assure un festivalier, hot-dog à la main. Je pense que c'est l'essentiel pour survivre Cannes." Voilà pour leurs recettes d'un festival réussi, croquer de bonheur dans un hot-dog face à la mer, à en rosir de plaisir.

Avec Nathalie Jourdan et David Da Meda

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité