Un cas de dengue dans les Alpes-Maritimes

Il s'agit d'un cas autochtone, c'est-à-dire d'une personne piquée et infectée en métropole. Le malade est aujourdhui guéri et les autorités ont procédé à la démoustication de son quartier.
33e cas de dengue dans la région.
33e cas de dengue dans la région. © EID Mediterranee / AFP
L'information a été communiquée ce jour par l'ARS, l'agence régionale de santé de Provence-Alpes-Côte-d'Azur.
Une personne a souffert de la dengue, maladie virale véhiculée par des moustiques infectés du genre Aedes ( moustique tigre). 
Il s'agit d'un cas autochtone :  la dengue est présente dans les zones tropicales et subtropicales du monde, mais le malade a forcément contracté la maladie sur le territoire national, puisqu'il ne s'est pas déplacé dans une zone à risque dans les quinze jours avant l'apparition des symptômes.


Le décontamination de tout un quartier


Le quartier du lieu de résidence de la personne atteinte n'a pas été communiqué. Mais l'Ars précise que le secteur a fait l'objet d'une démoustication à la fois sur la voie publique et au domicile du malade, assortie d'une campagne d’information de la population par le porte à porte et la diffusion de brochures.
 

Les mesures à prendre


La prolifération du moustique tigre peut être évitée : les larves se reproduisent dans les eaux stagnantes où pondent les femelles. Il faut donc :
►Eliminer les petites réserves d'eau dans lesquelles celle-ci peut stagner comme les coupelles de plantes.
►Protéger les réserves d'eau (fût, bidon, bâche de piscine), vider les gîtes naturels et ramasser les déchets verts.
► Vider les seaux et les arrosoirs.
Pour éviter les piqûres, vêtements couvrants, répulsifs et moustiquaires feront l'affaire.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
moustique tigre santé société