Ce que l'on sait sur l'avalanche qui a fait quatre morts dans les Alpes-Maritimes

Une enquête a été ouverte ce vendredi soir pour homicides involontaires et blessures involontaires après l'avalanche qui a fait 4 morts. / © Olivier Orsini - France 3
Une enquête a été ouverte ce vendredi soir pour homicides involontaires et blessures involontaires après l'avalanche qui a fait 4 morts. / © Olivier Orsini - France 3

Une avalanche est survenue ce vendredi 2 mars en début d'après midi près du col de la Cayolle à Estenc, commune d'Entraunes dans les Alpes-Maritimes. Elle a fait 4 victimes. Une enquête est ouverte pour homicides involontaires.

Par @annelehars

Le drame survenu ce vendredi midi

Une alerte avalanche a été déclenchée ce vendredi vers 12 heures. Les faits se sont déroulés dans le secteur d'Entraunes. Un groupe de 6 personnes, 5 randonneurs et leur guide sont partis vers 10 heures pour une excursion à ski. 4 personnes sont décédées, 1 est blessée, il s'agit d'une femme. Le guide qui encadrait le groupe est lui sain et sauf, c'est lui qui a porté les premiers secours.

Le procureur de la République de Nice a aussitôt ouvert une enquête, confiée à la gendarmerie. / © Olivier Orsini - France 3
Le procureur de la République de Nice a aussitôt ouvert une enquête, confiée à la gendarmerie. / © Olivier Orsini - France 3


De gros moyens de secours déployés

De gros moyens ont été déployés par la préfecture : 57 sapeurs-pompiers de tout le secteur Valberg-Guillaume sont sur place aidés par la CRS 06, le PGHM de Saint Sauveur de Tinée; ainsi que la compagnie de gendarmerie de de Puget Théniers.
En milieu d'après-midi vendredi, les opérations de secours se terminaient.

Le point avec BIERLEIN Jean-Paul et ORSINI Olivier ce vendredi soir :

L'avalanche la plus meurtrière de l'hiver fait 4 morts dans les Alpes-Maritimes


► Une enquête ouverte pour homicides involontaires

Le procureur de la République de Nice a aussitôt ouvert une enquête, confiée à la gendarmerie. Le guide qui était parti avec cinq clients et qui est sorti sain et sauf de l'avalanche, "sera placé en garde à vue", a ajouté le procureur Jean-Michel Prêtre.
La sous-préfète Gwenaëlle Chapuis a assuré que "seule l'enquête judiciaire pourra déterminer si c'est une imprudence ou pas".
 

Les secours sont sur place. / © France 3 Côte d'Azur
Les secours sont sur place. / © France 3 Côte d'Azur

Le risque d'avalanches était élevé ce vendredi 

Le risque d'avalanche dans le massif était de quatre sur une échelle de cinq, soit un risque fort, selon Météo-France qui met en garde contre les départs spontanés et les déclenchements provoqués par le passage des skieurs.

Risque d'avalanche de 4 sur 5 sur tous les massifs des Hautes-Alpes. / © Météo France
Risque d'avalanche de 4 sur 5 sur tous les massifs des Hautes-Alpes. / © Météo France

►Un secteur très prisé

Le secteur proche du Col de la Cayolle est très prisé des randonneurs. 
"Toutes ces vallées sont très recherchées par les skieurs de randonnée car c'est joli et sauvage", a commenté à l'AFP Christophe Ollivier, responsable communication
du syndicat mixte pour le développement de la vallée voisine de la Vésubie. 



Premières réactions

En visite à Nice vendredi, le Premier ministre Edouard Philippe a exprimé sa compassion: "Je voudrais évidemment apporter tout mon soutien à l'ensemble de ceux qui, en ce moment, se démènent pour retrouver et apporter assistance à ceux qui ont été victimes de cette avalanche".



► L'avalanche la plus meurtrière de cet hiver

Cette avalanche est la plus meurtrière de l'hiver en France après l'avalanche dans les Hautes-Pyrénées le 15 février qui avait tué 3 skieurs. Depuis le début de la saison en novembre, 16 personnes sont décédées dans des avalanches et 11 ont été blessées.

Aucune avalanche meurtrière n'avait eu lieu cette saison dans les Alpes-Maritimes. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Marie-Christine Thouret, maire de Sospel (06)

Les + Lus