Comment pratiquer le canyoning dans les Alpes-Maritimes en toute sécurité

Publié le Mis à jour le

Situées entre mer et montagne, les rivières de la Côte d'Azur sont propices au canyoning. Cette discipline suppose le respect des règles de sécurité pour éviter que le plaisir se transforme en cauchemar. 

Envie de sensations fortes et de fraicheur quand le thermomètre grimpe sur le littoral ? Envie de s'essayer au canyoning dans les Alpes-Maritimes ? Le Loup vous attend ! Ce fleuve, qui ne fait pas tout à fait 50 kilomètres, naît sur la commune d'Andon, dans les pré-Alpes, à 1200 mètres d'altitude et c'est à Villeneuve-Loubet qu'il se jette dans la Méditerranée.

 

Et sur son parcours, des gorges, des cascades, des vasques se succèdent.

Ce fleuve côtier est prisé par les amateurs de canyoning, qui viennent de toute l'Europe, mais attention ! Cette discipline n'est pas sans risques. 

 

Une eau fraîche, très fraîche 



Combinaison obligatoire pour les amateurs. D'abord parce que l'eau est froide ! Elle résulte de la fonte des neiges et comptez entre 12 et 15 degrés pas plus. 

 



Autre impératif : avoir recours à un professionnel qui connaît les moindres aspérités de la rivière.

Suivez le guide, avec ce reportage de J.B.VITIELLO, D.DELAHAYE, J.JUVIGNY ET P.HUBERT.

 

Un accident est vite arrivé : une pierre invisible pour un non professionnel, un courant un peu fort, une météo changeante.

Si les consignes de sécurité sont respectées, le parcours ne sera que plaisir et les vacances pourront continuer.



 

Les guides s'entraînent avec Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne, le PGHM :

Bonnes vacances à tous !

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité