Communauté d'Agglomération de la Riviera Française : la grogne des communes de la Roya

Certaines communes de la vallée de la Roya ne veulent pas entendre parler de la Communauté d'Agglommération de la Riviera Française. Les conséquences financières d'un intégration les inquiètent.

Par Olivier Le Creurer


Afficher La Roya sur une carte plus grande
Ils avaient déjà organisés un référendum l'an dernier, dans la vallée de la Roya,  les résistants à l'intercommunalité avec Menton continuent le combat. Dernière arme en date, une étude des services fiscaux de la préfecture, sur le poids financier qui pèseraient sur ces 5 petites communes si elles rejoignaient la Communauté d'Agglomération de la Riviera Française, la CARF.

1.710.649 euros en question 


Les communes de Breil, Fontan, Saorge, La Brigue et Tende ont fait leurs comptes: leurs budgets seraient grévés de 1.710.649 euros au profit de la CARF. Hors de question pour les opposants avec en plus des risques selon eux de privatisations des ordures ménagères, de l'eau et de l'assainissement. Ils préfèreraient la création dune communauté de communes de la vallée de la Roya. Du côté de Menton, on assure qu'il n'y aura pas d'alourdissement de la fiscalité.

Un rassemblement est prévu le 3 novembre à 10h à Breil-sur-Roya.

DMCloud:8619
Les communes de la Roya contre la CARF
Reportage: M. Brucker, B. Peyrano et C. David

Perte de recettes par année à partir de 2014 selon les opposants:

Breil:           415.000 euros
Fontan:       115.981 euros
Saorge:         51.554 euros
La Brigue:   162.669 euros
Tende:        964.645 euros

Sur le même sujet

Les + Lus