Coursegoules : des habitants se mobilisent contre le projet d’héliport

Publié le Mis à jour le
Écrit par Véronique Lupo
Dans le village de Coursegoules, les habitants se mobilisent contre l’implantation d’un héliport.
Dans le village de Coursegoules, les habitants se mobilisent contre l’implantation d’un héliport. © Richard Villalon-MaxPPP

Pour l’instant, c’est juste un projet. Mais certains habitants de Coursegoules craignent que ce projet d’héliport devienne un jour réalité. C’est pourquoi un collectif a été créé afin d’avertir le public et de lancer une pétition qui a déjà recueilli plus de 5000 signatures.

La société privée Héli Protection a proposé à la mairie de Coursegoules d’y installer un héliport. Cette entreprise pourrait ainsi se servir de ses hélicoptères pour larguer de l’eau pendant les incendies mais aussi transporter des charges dans des zones difficiles d’accès.

"Une fois que les hélicoptères auront décollé, nous n’aurons plus aucune chance de les clouer au sol." Gérard Guillot, Membre du collectif "non à l’héliport de Coursegoules "

Très rapidement, dans la commune d'un peu plus de 500 habitants, un collectif s’est créé pour contrer la probable prochaine installation de cet héliport sur un terrain qui se situerait à l’entrée du village en direction de Carros.

Ce projet ubuesque va complètement bouleverser la commune. Une fois que les hélicoptères auront décollé, nous n’aurons plus aucune chance de les clouer au sol. Les maisons vont perdre de la valeur et plus aucun artisan ne voudra venir travailler à Coursegoules.

Gérard Guillot, Membre du collectif "non à l’héliport de Coursegoules »

Sur son site internet, le collectif « non à l’héliport de Coursegoules » précise qu’ « à ce jour, aucune enquête n'a été réalisée, ni pour quantifier les nuisances sonores engendrées, ni pour évaluer les dégradations écologiques qui vont être causées irrémédiablement à ce site protégé. »

Soutenue par des habitants de l’arrière-pays vençois, la pétition lancée a déjà recueilli 5000 signatures.

« J’estime que c’est du devoir du maire d’étudier toutes les possibilités pour sa commune » Dominique Trabaud, maire de Coursegoules

Pour le maire de Coursegoules, cet héliport n’en est qu’à l’état de projet. De nombreuses réunions autour de cette installation ont lieu afin de peser le pour et le contre. « Rien n’est encore signé », insiste-t-il.

En tant que maire, je dois m’assurer de la bonne santé économique de ma commune.

Dominique Trabaud, maire de Coursegoules

Il dit entendre les nombreuses protestations de ses administrés mais s’étonne du nombre de signatures recueillies par la pétition, plus de 5000, alors que le nombre d’habitants de Coursegoules s’élève à peine à 520.

Ce qui m’intéresse c’est la vie des Coursegoulois et des Coursegouloises. Il y aura toujours des mécontents.

 

C’est à la fin du mois d’août que cette délibération avait été votée. Deux élus avaient alors voté contre ou s’étaient abstenus tandis que les autres avaient donné leur aval au cours d’une séance à huis clos.

Le 6 octobre un rassemblement contre ce projet a réuni 200 personnes.

Le 6 novembre prochain, la mairie prévoit une réunion publique en présence des habitants.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.