Cet article date de plus de 3 ans

Les CRS contrôlent skieurs et professionnels à Auron, dans les Alpes-Maritimes

Sur les pistes de ski cette semaine à la station de ski d'Auron, dans les Alpes-Maritimes, des skieurs inattendus, ceux du ministère de la jeunesse et des sports accompagnés de CRS. Ils ont réalisé différents contrôles notamment auprès des moniteurs de ski de la station.
Des CRS  sur les pistes entrain de contrôler des documents.
Des CRS sur les pistes entrain de contrôler des documents. © France 3 Côte d'Azur
C’est le temps des leçons pour les petits et des vérifications pour les plus grands les enducteurs qui les encadrants.

« Chaque éducateur sportif est qualifié et a reçu un diplôme du ministère de la jeunesse et des sports. Il doit être déclaré auprès des services qui lui délivrent une carte professionnelle », explique Xavier Kempf de la direction départementale cohésion sociale jeunesse et sport.

120 moniteurs à Auron


120 moniteurs exercent à Auron en cette période de vacances scolaire et tous se sont prêtés au jeu des contrôles réalisés par les CRS et les agents du ministère de la jeunesse et des sports.  

Leur diplôme peut être remis en cause en cas d’infraction ou de mise en danger par un éducateur. « Dans ce cas l’éducateur risque une pénalité administrative et judiciaire. Il ne pourra pas passer certains diplômes et pourra avoir une amende et une sanction juridique » précise Cyril Pontoizeau, CRS Alpes section Nice.

Dans les Alpes du Sud, tous les ans, une dizaine de contrôles sont organisés dans les stations.


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
parc national du mercantour ski sport sécurité société