Découvrez comment votre député a utilisé sa réserve parlementaire

Pour la 3ème année consécutive l'assemblée nationale a rendu public la liste des subventions allouées chaque année par les députés aux associations ou collectivités locales. Nos 9 députés des Alpes-Maritimes et nos 8 députés du Var bénéficient en moyenne d'une somme de 130.000 euros.

Un montant qui est généralement distribué aux communes et aux associations. Dans les Alpes-Maritmes cet argent a servi, entre autre, à rénover des chapelles, moderniser des cinémas, faire des travaux de voirie ou à aider des associations. Quasiment tous les députés ont choisi de répartir cette réserve parlementaire sur leur circonscription. Seul Jean Leonetti, maire d'Antibes et député de la 7ème circonscription des Alpes-Maritimes a choisi d'utiliser la somme de 130.000 euros pour réaliser des travaux d'accompagnement dans la création du bus-tram sur sa commune.

Les députés du Var ont eux aussi choisi dans leur grande majorité de dépenser leur réserve parlementaire pour aider des associations, des fondations ou pour venir en aide à des communes. Seul Georges Ginesta s'est démarqué en utilisant l'intégralité des 130.000 euros pour faire des travaux de voirie dans sa commune de Saint-Raphaël. Une association a d'ailleurs protesté contre la distribution de ce montant en lui décernant le "Lingot d'or du clientélisme".



La réserve parlementaire longtemps perçue comme une caisse noire


C'est la troisième fois que l'utilisation de cette réserve, dont disposent aussi les sénateurs, est ainsi rendue publique, à l'initiative du président socialiste
de l'Assemblée, Claude Bartolone. Longtemps perçue comme une caisse noire, elle est toujours critiquée, comme récemment par l'association "Contribuables associés" qui y voit une "pratique clientéliste".
Chaque député bénéficie en moyenne de 130.000 euros, dont il décide librement la répartition. Les membres du Bureau de l'Assemblée disposent de 140.000 euros, les vice-présidents, questeurs, présidents de groupe et présidents de commission disposent de 260.000 euros, le président de l'Assemblée de 520.000 euros.