Un an et demi après la tempête Alex, l'accès encore difficile entre Tende et Breil-sur-Roya pèse sur les habitants de la vallée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pauline Thurier avec Laurent Meney

Alors que la saison touristique se prépare, dans la haute vallée de la Roya, l'accessibilité reste encore un problème. Les conséquences se font ressentir sur l'économie de ce territoire, même si le département est sur tous les fronts pour accélérer la progression des chantiers.

Un peu plus de 20 kilomètres séparent Tende et Breil-sur-Roya. Pourtant, il faut encore plus de 40 minutes pour rallier ces deux villes par la route. En cause, les travaux de la RD6204 avec de nombreux feux rouges qui émaillent le parcours et des zones de travaux qu'il faut franchir...

Cette situation freine l'économie de la haute vallée. Les personnes concernées ont formé un collectif appelé le Comité de soutien des voies de communication de la Roya. Ils reconnaissent que le département a accompli un travail remarquable mais ces habitants s'inquiètent de voir les travaux s'éterniser. Ils pointent du doigt la qualité des routes d'accès, jugée insuffisante.

Les travaux d'urgence se terminent donc il y a pas mal d'activités qui vont reprendre sur la commune de Tende, sur le haut de la vallée. Mais nous avons besoin d'avoir une visibilité sur l'accès à la haute Roya pour cette saison estivale, qu'on espère meilleure que l'année dernière.

Daniel Cottalorda, membre du comité

85% des travaux réalisés

Le département se veut rassurant : il précise que 85 % des travaux ont été réalisés dans les temps estimés malgré le manque de matières premières.

Cette accessibilité devient nécessaire pour faire revenir les touristes. Coralie David, propriétaire d'un bar-restaurant, n'a pas rouvert son établissement depuis la tempête Alex. Elle se dit fébrile mais heureuse de rouvrir le 10 mai prochain : "Au plus il y a de commerces ouverts et d'activités au mieux c'est, pour recevoir des touristes mais aussi des locaux qui souffrent de cette situation".

Heureusement, il y a déjà quelques touristes. Bien que, pour l'instant, ils ne peuvent découvrir la vallée qu'en voyant un paysage de carte postale accolé à des chantiers de reconstruction... 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité