Présidentielle 2022. Ce village des Alpes-Maritimes vote à 46% pour Mélenchon et "ce n'est pas une surprise"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Loic Blache

Dans la commune de Saorge dans les Alpes-Maritimes, le vote à gauche est une tradition pour ses 459 habitants. Un résultat qui fait quasi-exception parmi les autres communes du département.

"Je pense que c’est grâce à Véro !" Quand on lui demande pourquoi Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête (46,13%) des suffrages exprimés ce dimanche dans la commune de Saorge (Alpes-Maritimes), Diane Dotti n'hésite pas à "balancer" une autre habitante du village, avant de rigoler.

"Elle a mis une photo de Jean-Luc Mélenchon dans son jardin !", précise-t-elle.

Contact pris auprès de cette fameuse Véronique, qui préfère ne pas donner son nom de famille. Cette Saorgienne, qui n'est pas encartée LFI, tempère.

C’est pas mon Dieu non plus ! Mais son programme m’intéressait et que je le trouvais très bien pour la France.

Véronique, habitante de Saorge

Aujourd'hui, la photo du leader des Insoumis a disparu du jardin de Véronique. Pour elle, le score de Jean-Luc Mélenchon dans sa commune n'est "pas une surprise du tout". 

Durant la deuxième moitié du XXe siècle, entre 1948 et 1995, ce village de la Vallée de La Roya a été dirigé par deux communistes, puis par un édile socialiste.

Jusqu'à Brigitte Bresc, l'actuelle maire, élue divers gauche depuis 2014.

Le vote de gauche, c’est une longue histoire. Aujourd'hui, de nouveaux habitants se sont installés. Je pensais qu'ils auraient voté écolo mais Yannick Jadot n’a pas fait un gros score.

Brigitte Bresc, maire de Saorge

"L'ancien maire communiste a fait beaucoup de choses pour le village, et donc les gens votent à gauche", poursuit Véronique.

Saorge est situé à quelques kilomètres de l'Italie :

LFI, LREM et RN en tête

Dans le détail, derrière le candidat Insoumis, Emmanuel Macron recueille 53 votes et 18,66% voix. Marine Le Pen, elle, comptabilise 29 bulletins (10,21%).

"On a été nous-même étonnés", avoue Anne-Laure Chaintreau, la cheffe de fil LFI dans les Alpes-Maritimes. "Des personnes ont milité dans la vallée sans même qu'on soit au courant. Et je pense que ça a participé au résultat."

Philippe Poutou, Jean Lassalle, Fabien Roussel et Yannick Jadot récoltent une dizaine de suffrages chacun.

Quant à Eric Zemmour, 8 habitants ont voté pour lui, occasionnant un moment d'effroi au moment du dépouillement.

La première enveloppe qu’on a ouverte dimanche, c'était Zemmour, il y a eu un grand cri dans la salle.

Brigitte Bresc, maire de Saorge

"Je pensais qu'il n'y en aurait pas", avoue l'édile saorgienne.

Exceptions rouges dans une vague bleue marine

Dans la vallée de la Roya, Saorge fait figure d'exception au milieu de la vague bleue marine qui a touché le département lors du premier tour de l'élection présidentielle ce dimanche. Les quatre autres communes de la vallée ont toutes mis en tête la candidate du Rassemblement national.

Dans le reste des Alpes-Maritimes, seules quatre autres communes se sont également colorées de rouge :

  • Lieuche (34,48%),
  • Gars (33,85%),
  • Sallagriffon (28,89%)
  • Saint-Dalmas-le-Selvage (21,28%).

En attendant les législatives

Quand on lui a appris le faible écart entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon (un peu plus de 420.000 voix d'écart), Robert*, un autre des 459 habitants de la commune, n'a pas caché sa déception ; il n'avait suivi que le début de la soirée électorale. Ce partisan de la VIe République pointe du doigt la non-union parmi les partis de gauche.

Quelle catastrophe ! Qu’est-ce qu’ils ont foutu les Communistes et les Verts ? Ca, ça déprime bien ! Il va falloir se décider [pour un rassemblement à gauche, NDLR], on ne va pas rester le 3e parti éternellement...

Robert*, habitant de Saorge

"Bien sûr qu’on y croyait un petit peu", poursuit Véronique. "On n’était pas loin. J’espère qu’il y aura des places de députés."

Réponse en juin, pour les élections législatives.

*Le prénom a été changé