Présidentielle : le candidat Eric Zemmour en campagne à Cannes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aline Métais

Depuis vendredi, Eric Zemmour est en déplacement dans les Alpes-Maritimes. Après une visite au marché Forville de Cannes ce matin, le candidat de Reconquête! tiendra un meeting ce soir au Palais des Victoires.

"Zemmour président !", "On va gagner !" 

Voici comment les supporters d'Eric Zemmour ont accueilli le candidat de Reconquête! à l'élection présidentielle devant le marché Forville à Cannes ce matin. Près de 200 personnes se bousculaient pour le voir ou faire un selfie avec lui.

Devant l'entrée du marché provençal, Eric Zemmour était entouré de sa directrice de campagne, Sarah Knafo et de Guillaume Peltier, ex-numéro 2 de LR, qui a récemment rejoint l'ancien polémiste de CNEWS. 

Ce matin, le candidat d'extrême-droite a déambulé sans problème dans les rues de Cannes, contrairement à son dernier déplacement à Marseille, le 27 novembre dernier. Il déjeune ce midi dans un restaurant cannois. 

"Il ferait mieux d’aller ailleurs !"

A l'intérieur du marché, le candidat a goûté du fromage, admiré les poissons et échangé avec les commerçants.

Les avis sur sa venue à Cannes sont partagés : « Moi je suis très content qu’il soit candidat et je sais qu‘il va nous représenter, affirme une jeune homme, quand il sera président, il fera exactement ce qu’il dit ». Un retraité ajoute : « Avec la fille Le Pen ça ne passait pas, il y a fait longtemps que j’ai arrêté et là je pense que l’on a l’homme providentiel. Je pense que Monsieur Collard et autres ce sont des gens de conviction, ils rejoignent leurs idées, ils sont fidèles à leurs idées tout simplement ».

Mais plus loin, une femme désapprouve sa présence sur le marché et s'emporte : « Il ferait mieux d’aller ailleurs ! Ramasser des pommes de terre, ça lui irait mieux ! » 

"Scandale des Squats"

La visite devait se poursuivre aux îles de Lérins, dans la baie de Cannes, mais le candidat a dû rencontrer des élus. Son meeting doit commencer à 18h30 au Palais des Victoires. L'ancien journaliste polémiste espère réunir plus de 4.000 personnes et afficher "l'union des droites".

L'un des sujets abordés devrait être "le scandale des squats". Un problème qui avait été médiatisé en 2020 à Théoule-sur-Mer : un couple de retraités lyonnais ne pouvait plus rentrer dans sa résidence secondaire squattée illégalement par une famille. L'affaire avait provoqué une vive émotion, bien au-delà de la Côte d'Azur. 

Nouvelle prise au Rassemblement National

Ce rassemblement officialisera une nouvelle prise au RN : Gilbert Collard devrait être présent à ce meeting et s'exprimer avant Eric Zemmour. 

Depuis une dizaine d'années, le célèbre avocat était fidèle au parti de Marine Le Pen. Sur France Bleu, l'eurodéputé a affirmé : "un jour viendra où Marine Le Pen fera comme moi".

C'est le troisième RN à rejoindre Eric Zemmour en trois jours. 

Le candidat d'extrême droite a déjà été rejoint par Jérôme Rivière, le patron des députés européens du RN et Damien Rieu, le cofondateur de Génération identitaire et ancien collaborateur parlementaire de Gilbert Collard. Au début du mois de janvier, Christophe Lefèvre, conseiller municipal RN du Gard avait annoncé son soutien à l'ancien éditorialiste.

Depuis vendredi, Eric Zemmour est en déplacement dans les Alpes-Maritimes, à Nice, Menton, Antibes et Cannes.

Un déplacement tendu. Vendredi, il a parlé immigration et sécurité au poste-frontière de Menton-Saint-Louis avec des syndicalistes de la Police aux frontières. Il a prôné le renvoi systématique des migrants.

A quelques centaines de mètres, 200 manifestants, des étudiants de Sciences-Po Menton, ont protesté contre la venue du candidat.

Parmi eux, le militant Cédric Herrou. Il avait été poursuivi pour avoir transporté des migrants venus d'Italie et organisé un camp d'accueil en 2016 dans la vallée de la Roya. Depuis, la justice l'a relaxé. Mais, Eric Zemmour considère qu'il "devrait être en prison" et assuré que les associations d'aide aux réfugiés "seront traitées comme des ennemis" s'il venait à accéder à l'Elysée.

En 4ème position d'après un sondage 

Selon le dernier baromètre OpinionWay pour CNEWS, Eric Zemmour se situe en quatrième position au premier tour, avec 14% des voix, derrière Valérie Pécresse (18%) et Marine Le Pen (18%). Emmanuel Macron arrive en tête à 24%. 

A 78 jours du premier tour de l'élection présidentielle, dans une interview accordée à Nice Matin, le candidat affirme s’approcher du nombre de parrainages nécessaires pour pouvoir participer à l’élection : «Je suis raisonnablement optimiste sur les parrainages, j’étais inquiet il y a quinze jours, mais depuis mes appels devant les médias, et l’arrivée de mon ami Guillaume Peltier, cela va mieux. (…) Encore ce matin, un maire m’a appelé pour me donner un parrainage, j’approche des 400 mais je reste très prudent, vous savez que ce ne sont que des promesses», a-t-il tempéré. 

L'élection présidentielle se déroulera en avril aux dates suivantes : 

  • Dimanche 10 avril 2022 pour le premier tour.
  • Dimanche 24 avril 2022 pour le second tour.