En cette période de sécheresse, les villes ont-elles le droit de faire fonctionner leurs fontaines ?

Malgré la sécheresse annoncée et les restrictions d'usage de l'eau en cours dans les Alpes-Maritimes et le Var, de nombreuses fontaines publiques fonctionnent. France 3 fait le point sur ce que les communes ont le droit de faire avec leurs fontaines.

Le printemps est à peine arrivé que la Côte d'Azur est déjà en alerte sécheresse. Les préfectures des départements des Alpes-Maritimes et du Var ont tout deux déposé des arrêtés pour restreindre l'usage de l'eau sur leur territoire. Mais alors, pourquoi voit-on encore des fontaines fonctionner dans nos villes ?

En état d'alerte ou de crise sécheresse, les préfectures interdisent l'usage des fontaines en circuit ouvert. Seules les fontaines en circuit fermé ou avec un bouton poussoir sont autorisées.

Environ la moitié des fontaines arrêtées à Nice

A Nice, il existe 44 fontaines décoratives. Parmi elles, 17 sont en circuit fermé et peuvent donc fonctionner, même lorsque le département est en état d'alerte sécheresse.

Actuellement, 24 fontaines qui fonctionnent en "eau perdue" sont donc fermées. C'est notamment le cas de la Fontaine aux dauphins dans le Vieux-Nice ou encore de plusieurs fontaines sur la colline du Château.


Par ailleurs, trois fontaines à eau perdue fonctionnent avec des boutons poussoir et sont ainsi autorisées à fonctionner. Les fontaines à boire sont elles en service car elles répondent à un besoin de santé publique. Il y en a 155 dans la ville de Nice.

10% de l'eau du bassin cannois économisée

A Cannes, le "Programme Eau" dévoilé à la fin du mois de mars par le maire de la ville prévoit de n'avoir que des fontaines en circuit fermé dans l'ensemble de l'agglomération Cannes Lérins. Le "plan fontaines" a été lancé en 2014 et a permis de créer 17 fontaines. Le type d’équipement utilisé permet de recycler l’eau circulant dans le bassin sans nécessiter le raccordement à une nouvelle arrivée d’eau. 

Ce choix, à la fois écologique et économique, permet de recycler au total 3,5 millions de m3 d’eau par an, soit 10% de l’eau totale alimentant le bassin de vie cannois.

Mairie de Cannes

Ce programme permet à la ville de continuer à avoir des îlots de fraicheur, tout en respectant la planète en évitant tout gaspillage d'eau. 

Dans le Var, on va même encore plus loin pour préserver l'eau. A Draguignan, toutes les fontaines de la ville ont été arrêtées, a indiqué la mairie à France 3, ce mardi 11 avril. Bien que la plupart des fontaines fonctionnent en circuit fermé, la ville ne les fait pas fonctionner car l'eau s'évapore beaucoup et il ne leur serait pas possible de faire le niveau.