Les enseignants du collège Bellevue mobilisés à Beausoleil

Ils ont débrayé ce matin pendant deux heures pour protester contre la fermeture de trois classes dès la rentrée prochaine. L'inspection académique  dit ne pas avoir pris de décision définitive.

© France 3 Côte d'Azur
 Des classes qui passent de 26 à 30 élèves... Au collège Bellevue, sur la commune de Beausoleil, cette hypothèse, envisagée par l'inspection académique pour la rentrée prochaine, ne passe pas du tout.
Dans cet établissement, 50 % des élèves sont étrangers, c'est à dire que le Français n'est pas leur langue maternelle. Voilà qui justifie amplement pour les enseignants, une pédagogie différenciée.

Un soutien : le maire de la commune


Gérard Spinelli est le premier magistrat de cette commune, qui jouxte la principauté de Monaco. Pour lui, l'effort engagé ces dernières années par l'éducation nationale doit être poursuivi. Il soutient donc le combat des enseignants, bien décidés à faire monter la pression jusqu'au 26 janvier. C'est en effet à cette date que l'inspection académique prendra officiellement position.

REPORTAGE C.BECK, E.JACQUET ET S.LEMAIRE

durée de la vidéo: 01 min 25
Débrayage au collège de Beausoleil

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société