• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Gattières : Des fleurs destinées non plus aux vases, mais aux assiettes...

Cueillette, dégustation de bourraches, pensées et d'oeillets à Gattières / © France 3 Côte d'Azur
Cueillette, dégustation de bourraches, pensées et d'oeillets à Gattières / © France 3 Côte d'Azur

Hormis la fleur de courgette, dégustée en beignets, toutes sortes de pétales apportent un complément aux saveurs des plats. Les chefs des restaurants le savent bien; il y a 10 ans, ils ont persuadé un maraîcher de produire certaines variétés.

Par Yves Lebaratoux

Une couleur, une odeur, et parfois même une saveur; l'exotisme de la sauge ananas, la note sucrée de la pensée, les pistils délicatement corsés des œillets d'Inde. Toutes ces fleurs sont cultivées pour flatter les papilles. Et chacune a son caractère, ses préférences.
Chez Auda, on cultive depuis 40 ans des salades et des herbes aromatiques. Et il y a une dizaine d'années sont venues s'y ajouter des touches de couleurs. Et à l'arrivée, des fleurs dans les assiettes.
Cueillies tôt le matin, capucines et gueules de loup sont conditionnées en barquettes, puis vendues environ 4 € par les grossistes. Elles se retrouvent le même jour dans les cuisines des restaurants azuréens.

Au menu par exemple : des noix de Saint Jacques Rossini relevées à la fleur de bourrache.


A condition de ne pas croquer directement dans un bouquet et de consommer des fleurs non traitées, tournesol, tulipes, soucis, pâquerette ou encore coquelicots peuvent également venir garnir les assiettes.

DMCloud:14128
Les fleurs comestibles de Gattières
Reportage : Céline Roland - Jean-Paul Bierlein - Johann Gross


Sur le même sujet

Jean-Pierre Vassallo, maire de Tende

Les + Lus