Après de multiples plaintes et l'ouverture d'une information judiciaire, le directeur d'Atman à Valbonne se retire

Le fondateur du centre d’ostéopathie Atman, Marc Bozzetto a annoncé se mettre en retrait. Sa décision fait suite à l'ouverture d'une information judiciaire pour agressions sexuelles et viols par la procureure de Grasse.

L'école d'osthéopathie Atman a été fondée il y a 45 ans par Marc Bozzetto.
L'école d'osthéopathie Atman a été fondée il y a 45 ans par Marc Bozzetto. © France 3

C'est à travers un communiqué que le centre d'ostéopathie Atman annonce le retrait de son fondateur. 

Marc Bozzetto nous informe de sa décision de se mettre en retrait du Centre : c’est une décision courageuse, qui nous apparaît nécessaire, et que nous respectons.

Communiqué Atman.

L'école dénonce "une violente campagne de presse, suite à l’ouverture d’une information judiciaire dans laquelle il n’a pas encore été entendu".

Ouverture d'une information judiciaire

En effet il y a quelques semaines, une information judiciaire a été ouverte selon la procureure de Grasse Fabienne Atzori, au terme d'une enquête préliminaire pour viols et agressions sexuelles présumés.

Une juge d'instruction va reprendre l'ensemble des éléments du dossier. C'est une étape capitale pour la recherche de la vérité dans cette affaire que nous avions révélée en mars 2019. 

Multiples témoignages 

En tout, six plaintes ont été déposées dont une au Canada. Fin janvier, nous avions recueilli le témoignage d'une une ex-élève qui affirme avoir été agressée sexuellement par Marc Bozzetto.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société violence